RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste en cachette après avoir échappé à une tentative d'enlèvement ; une station de radio pillée et incendiée

(MFWA/IFEX) - André Silver Konan, un journaliste d'investigation et victime de plusieurs actes d'agression aux mains des forces pro-Gbagbo, se tient caché après avoir échappé à une tentative d'enlèvement survenue le 8 mars 2011.

Dans un e-mail adressé à la correspondante de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA), Konan, un reporter principal du "Nouveau Réveil", un quotidien proche du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), a informé que sa vie était en danger, d'où sa décision de fuir.

La correspondante a ajouté que bien que Konan n'ait pas précisé les circonstances exactes de cette tentative d'enlèvement, il a indexé "des miliciens de l'ex-président Laurent Gbagbo" comme étant derrière cette dernière attaque.

Konan, qui est également un écrivain et connu pour ses critiques acerbes contre le régime de Gbagbo, a été soumis à un interrogatoire durant 13 heures au Commandement Supérieur de la Gendarmerie nationale, après la publication de son article intitulé, "Les 100 crimes du régime FPI (Front Populaire Ivoirien)".

Il était le premier journaliste à avoir révélé l'importation de déchets toxiques dans le pays par le clan Gbagbo, lesquels déchets ont coûté la vie à des Ivoiriens.

La même année, il a accusé le régime de Gbagbo d'avoir ordonné à toutes les imprimeries du pays de ne pas publier son premier livre, "L'Opposant Historique", qui décrit les frasques d'un personnage ressemblant étrangement à Laurent Gbagbo.

Dans un autre développement, quatre hommes armés qui seraient des membres du "commando invisible", un groupe d'insurgés d'Abobo, une banlieue située au nord de la capitale, Abidjan, ont, le 14 mars, saisi un véhicule du Groupe Olympe, la société éditrice des journaux privés "Soir Info" et "L'Inter" aussi bien que "Star Magazine".

La correspondante de la MFWA a rapporté que les quatre solides gaillards ont ordonné aux occupants du véhicule d'en descendre en les interpellant ainsi : "Nous avons des blessés que nous devrions conduire d'urgence à l'hôpital, cédez-nous votre véhicule, on vous le rendra plus tard". Ensuite, les quatre hommes ont repris la direction contraire. Depuis, ils n'ont pas retourné le véhicule.

Par ailleurs, des hommes armés qui seraient des éléments des Forces de Défense et de Sécurité pro-Gbagbo (FDS) ont, le 16 mars, envahi les locaux de Téré FM, une radio communautaire, sise à Williamsville (commune d'Adjamé), et ont pillé et incendié la station de radio.

La correspondante de la MFWA a rapporté que les jeunes armés ont emporté les appareils de la station avant de mettre le feu au bâtiment.

Avant l'attaque, les hommes ont ouvert le feu sur le Café Téré, qui se trouve dans le même bâtiment que la station de radio, afin de disperser toutes les personnes qui se trouvaient dans les environs.

La correspondante a affirmé que les FDS, les miliciens et les mercenaires martyrisent les populations civiles du quartier ces derniers temps.

Dernier Tweet :

Azerbaijani activist Ilgar Mammadov: Released from jail after 5 years but still not free https://t.co/ysZWsFUKjU @P24Punto24