RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Six journalistes libérés; 16 autres à prévoir

(CODEP/IFEX) - Le 13 juillet 2010 - Le Comité pour la Défense des Écrivains Persécutés - CODEP/WiPC du PEN International se réjouit de la nouvelle selon laquelle six journalistes cubains emprisonnés depuis mars 2003 ont finalement été libérés. Julio César Gálvez Rodríguez, José Luis García Paneque, Ricardo Severino González Alfonso, Léster Luis González Pentón, Pablo Pacheco Ávila et Omar Moisés Ruíz Hernández sont libres depuis le 12 juillet 2010 et ils sont arrivés le 13 juillet après-midi à Madrid (Espagne) accompagnés de leurs familles. Ces libérations ont été autorisées au terme de discussions entre le gouvernement cubain et l'Église Catholique et le ministre espagnol des Affaires Étrangères, discussions selon lesquelles le gouvernement cubain a promis de libérer au cours des prochains mois 52 dissidents emprisonnés depuis 2003. Le CODEP/WIPC applaudit cette issue inattendue, mais il s'inquiète du fait que ces prisonniers devront quitter Cuba, condition préalable à leur libération. PEN international continue d'exiger la relaxe inconditionnelle des 19 autres écrivains, journalistes et bibliothécaires qui se trouvent toujours derrière les barreaux en raison de leurs écrits.

Les journalistes indépendants Julio César Gálvez Rodríguez, José Luis García Paneque, Ricardo Severino González Alfonso, Léster Luis González Pentón, Pablo Pacheco Ávila et Omar Moisés Ruíz Hernández ont été libérés tard dans la nuit du 12 juillet 2010 et reconduits à l'aéroport de La Havane où ils ont été réunis avec leurs familles avant de s'embarquer pour l'Espagne sur un vol de nuit. Ils sont arrivés à Madrid dans l'après-midi du 13 juillet, accompagnés d'un autre dissident, et ils devaient être accueillis par des représentants du ministère espagnol des Affaires Étrangères qui, au cours des entretiens, avaient négocié et obtenu la décision surprenante de libérer tous les 52 dissidents emprisonnés depuis la descente de police de mars 2003.

L'une des conditions de la relaxe des prisonniers exigeait qu'ils soient exilés vers l'Espagne, même s'ils seront dès lors libres de repartir ailleurs. Les ÉUA et le Chili auraient déjà offert d'accueillir les dissidents. Selon des déclarations de l'Église Catholique, 20 des 52 détenus se sont dits d'accords pour s'installer d'abord en Espagne. Ces derniers sont composés des sept premiers libérés, ainsi que quatre autres écrivains emprisonnés qui seraient sur le point d'être expédiés en Espagne dans les prochains jours: Mijaíl Bárzaga Lugo, Normando Hernández González, José Ubaldo Izquierdo Hernández et Alfredo Manuel Pulido López. Les autres détenus seront relâchés au cours des trois ou quatre prochains mois. On ignore ce qui adviendra des autres dissidents qui ne veulent pas quitter Cuba.

Le gouvernement cubain n'a offert aucune explication concernant la libération des dissidents. L'ancien chef Fidel Castro était soudain apparu à la télévision quelques heures avant le départ des dissidents le 12 juillet, mais il n'en fit aucune mention, abordant plutôt des questions internationales. Il n'empêche que le régime cubain avait été l'objet de pressions croissantes de la part de la communauté internationale à la suite du décès le 23 février du dissident emprisonné Orlando Zapata Tamayo au terme d'une grève de la faim de 85 jours (aux fins de meilleures conditions carcérales, de l'abandon du harcèlement des dissidentes dites les "Dames Blanches" au cours de leurs marches de protestation aux mois de mars et avril, mais aussi en raison d'un rapport d'il y a une semaine selon lequel le journaliste Guillermo Fariñas avait entamé une grève de la faim après la mort de Zapata, étant lui-même au point de se laisser mourir. Il aurait mis fin à sa grève au moment de l'annonce de la libération de ses confrères).


RAPPEL DES FAITS :

Vingt-deux des 52 dissidents qui seront libérés sont des écrivains, des journalistes indépendants ou des bibliothécaires dont la cause a été suivie de près par le PEN International. Lors de la libération des six journalistes indépendants, un total de 19 autres sont toujours détenus, dont 16 parmi eux ont été détenus depuis mars 2003.

Voici les données des journalistes libérés le 12 juillet 2010 :

• Julio César Gálvez Rodríguez: pigiste détenu depuis 2001; employé des médias officiels depuis 24 ans. Né le 22 août 1944. Sentence: 15 années de prison.

• José Luis García Paneque : journaliste (Agence de presse Libertad) et bibliothécaire (Bibliothèque Carlos J Finlay); on lui a reconnu des qualités de chirurgien plastique. Date de naissance : 24 juillet 1965. Sentence : 24 ans de prison. Membre Honoraire: Centre PEN Britannique.

• Ricardo Severino González Alfonso : journaliste, bibliothécaire et poète. Date de naissance: 19 février 1950. Sentence : 20 ans. Membre Honoraire : Centres PEN Finnois et Allemand.

• Léster Luis González Pentón : journaliste indépendant (Movimiento Democracia) et membre du mouvement des Droits de l'Homme ALFA-3. Date de naissance : 22 février 1977 ; le plus jeune parmi les 75 dissidents arrêtés en mars 2003. Sentence: 20 ans. Membre Honoraire : Centres PEN ÉUA, Grande-Bretagne, Sydney (Australie).

• Pablo Pacheco Ávila: pigiste (Agence de nouvelles indépendante Patria et Coopérative Avileña de Journalistes Indépendants). Date de naissance: 4 avril 1970. Sentence: 20 ans. Membre honoraire : Centre PEN Bolivie.

• Omar Moisés Ruíz Hernández: pigiste (agence de nouvelles Grupo de Trabajo Decoro et CubaNet). Date de naissance: 16 novembre 1947. Sentence : 18 ans. Membre Honoraire : PEN Suédois.

Données concernant les autres écrivains dont la libération est prévue au cours des prochains jours, ainsi que leur transfert en Espagne :

• Mijaíl Bárzaga Lugo : journaliste (Agence Noticiosa de Cuba) ; son frère, Belkis Barzaga Lugo, est un défenseur réputé des droits de la Personne. Date de naissance : 25 avril 1967. Sentence: 15 années de prison. Membre Honoraire : PEN Pays-Bas.

• Normando Hernández González: directeur de l'agence de nouvelles Collège de Camagüey des Journalistes Indépendants (Colegio de Periodistas Independientes de Camagüey), journaliste (CubaNet). Date de naissance: 21 octobre 1969. Sentence: 25 ans. Expiration : avril 2028. Membre honoraire: PEN EUA, PEN Canada et PEN G-B. Récipiendaire du prix Barbara Goldsmith Freedom to Write Award.

• José Ubaldo Izquierdo Hernández : pigiste (agence de nouvelles indépendantes Grupo de Trabajo Decoro et Cubanet), bibliothécaire (directeur de la bibliothèque Sebastien Arcos Bergnes) et activiste de la démocratie. Date de naissance: 6 novembre 1965. Sentence: 16 années.

• Alfredo Manuel Pulido López : activiste des droits de la personne et journaliste pigiste (directeur de l'agence de nouvelles El Mayor, Camagüey). Date de naissance : 14 novembre 1960. Sentence: 14 années.


ACTION RECOMMANDÉE :

Prière d'adresser vos avis :

• Accueillant la relaxe le 12 juillet 2010 des six journalistes indépendants Julio César Gálvez Rodríguez, José Luis García Paneque, Ricardo Severino González Alfonso, Léster Luis González Pentón, Pablo Pacheco Ávila et Omar Moisés Ruíz Hernández, ainsi que le rapport du gouvernement cubain à l'effet de la relaxe de 16 autres écrivains emprisonnés depuis mars 2003 ;

• Vous disant préoccupé de ce que les journalistes se sont vus obligés de quitter leur pays comme condition préalable de leur relaxe ;

• Réclamant la libération immédiate et inconditionnelle de 19 écrivains, journalistes et bibliothécaires toujours détenus en violation de leur liberté d'expression, dont 16 d'entre eux détenus depuis 2003.


FAIRE APPEL À :

Chef d'État et du Gouvernement
Raúl Castro Ruz
Président
La Havane, Cuba
Fax: +53 7 8333085 (via Ministère des Affaires Étrangères)
+1 2127791697 (via Mission Cubaine auprès de l'ONU)
Courriel : [email protected] (a/s Mission Cubaine auprès de l'ONU)
Salutation : Excellence/ Votre Excellence


Ministre de l'Intérieur
General Abelardo Coloma Ibarra
Ministre de l'Intérieur et des Prisons
Ministère de l'Intérieur, Plaza de la Revolución, La Habana, Cuba
Fax : +53 7 8333085 (via Ministère des Affaires Étrangères)
+1 2127791697 (via la Mission Cubaine à l'ONU)
Salutation : Monsieur le Ministre

Prière d'adresser vos appels aux représentants diplomatiques de Cuba accrédités à votre pays.

Prière d'adresser vos appels immédiatement. Vérifier auprès de votre Centre PEN si votre appel peut être expédié après le 13 septembre 2010.

Dernier Tweet :

[email protected]_int condemns appalling attack on journalists and protestors in Gaza by Israel https://t.co/fLpEviUPaL https://t.co/XlvUwAFXbh