RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

UN PROJET DE LOI MENACE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE

L’approbation d’un nouveau projet de loi, actuellement à l’étude devant le Parlement tchèque, mettrait la liberté de la presse en danger, déclare ARTICLE 19, selon qui, en adoptant cette loi, “la République tchèque contreviendrait à son engagement, aux termes du droit international, de préserver la liberté d’expression, et constituerait un pas en arrière dans l’évolution de la démocratie en République tchèque”. La loi, qui doit remplacer la Loi (tchécoslovaque) sur la presse de 1966 et ses modifications ultérieures, contient entre autres un certain nombre de dispositions qui imposent aux éditeurs de nouvelles restrictions relatives au contenu, au droit de correction et de réplique et au droit de non-divulgation des sources.

La Loi impose à l’éditeur plutôt qu’à l’État l’obligation de limiter le discours haineux et la pornographie. Pour ARTICLE 19, cette responsabilité doit incomber à l’État. En outre, si un périodique manque de façon répétée à cette obligation, le projet de loi donne aux tribunaux le pouvoir “de suspendre la publication ou la diffusion du périodique”. ARTICLE 19 affirme que “laisser aux particuliers le droit d’entamer des procédures judiciaires chaque fois que quelqu’un estime qu’on a enfreint la disposition, c’est laisser la presse prêter le flanc à toutes les attaques injustifiées, ce qui pourrait réduire toute la presse écrite au silence, les éditeurs cherchant à éviter de ruineux frais judiciaires qui ne devraient même pas exister”.

Dernier Tweet :

Con la ley también se puede cercenar la libertad. En #México presentaron en el Senado iniciativa que criminaliza la… https://t.co/jZOXCb4Mvj