RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

L'interdiction frappant une trentaine de radios et télévisions partiellement levée

(JED/IFEX) - Journaliste en danger (JED), organisation indépendante de défense de la liberté de la presse basée à Kinshasa et Réseau d'alertes de l'Organisation des Médias d'Afrique Centrale (OMAC), salue la décision prise par le nouveau ministre de la communication et des médias, M. Emile Bongeli, de lever partiellement la mesure d'interdiction qui frappait, depuis deux mois, une trentaine de médias audiovisuels privés de la ville de Kinshasa.

Dans un arrêté signé le 20 décembre 2007, le ministre de la communication et des médias, invoquant un rapport de la commission de contrôle de conformité instituée par son prédécesseur, a autorisé 22 radios et télévisions à émettre de nouveau. Parmi ces médias autorisés à émettre de nouveau, on retrouve des chaînes proches de l'opposition dont Canal Kin Télévision (CKTV, une des chaînes appartenant à l'opposant Jean-Pierre Bemba), Molière TV et Radio Lisanga TV (RLTV).

Une dizaine d'autres chaînes restent interdites parmi lesquelles Canal Congo Télévision (CCTV), une autre chaîne de M. Bemba qui avait été accusée par le gouvernement, lors des évènements sanglants des 22 et 23 mars à Kinshasa, "d'avoir attisé le feu". Contacté par JED, la direction de CCTV qui a rencontré, le 21 décembre, la secrétaire générale du Ministère de la communication et des médias, a dit qu'on leur exigeait encore d'autres documents administratifs non expressément repris dans la loi portant les modalités de l'exercice de la liberté de la presse, tels que les affiliations à la sécurité sociale (INSS) et à l'institut de préparation professionnelle (INPP), les contrats de travail des journalistes, un compte bancaire, etc.

JED s'insurge contre toute tentative de vouloir imposer aux médias des conditions de fonctionnement non expressément exigées par la loi cadre régissant le secteur des médias en RDC. JED rappelle au Ministère de la communication et des médias que, conformément à l'article 9 de la loi sur la presse en RDC, "en matière de communication audiovisuelle, la liberté est le principe et l'interdiction, l'exception, sous réserve de la loi, de l'ordre public, des droits d'autrui et des bonnes moeurs".

Dernier Tweet :

Nepal: @FORUMFREEDOM report recorded a total of 230 media persons were affected directly with 66 incidents of press… https://t.co/jXM881HDp3