RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste détenu pendant une nuit par les services de renseignement pour avoir permis l'expression d'opinions critiques des autorités

(JED/RSF/IFEX) - Ci-dessous, un communiqué de presse de JED et RSF daté du 11 juillet 2008:

Un journaliste détenu pendant une nuit par les services de renseignement

Reporters sans frontières et son organisation partenaire en République démocratique du Congo, Journaliste en danger (JED), sont soulagés par la remise en liberté de Mila Dipenge, journaliste et cameraman de la chaîne privée Télé Kindu Maniema (TKM), le 11 juillet 2008 à 12h45.

"Mila Dipenge a été détenu vingt-quatre heures par les officiers de l'Agence nationale des Renseignements pour avoir permis aux habitants de Kindu d'exprimer leurs opinions. Nous condamnons fermement l'attitude des services de Renseignement et rappelons qu'aucune loi ne les autorise à effectuer des descentes dans les locaux des médias. Cet acte d'intimidation commandité par une autorité politique ne doit pas se reproduire", ont déclaré Reporters sans frontières et Journaliste en danger.

Le 11 juillet à 12h45, Mila Dipenge, présentateur de l'émission quotidienne "La parole au peuple", a été libéré après vingt-quatre heures passées dans un cachot de l'ANR. Dans la matinée du 10 juillet, des agents de l'ANR ont effectué une descente dans les locaux de la chaîne de télévision privée Télé Kindu Maniema, section locale de Tele Kin Malebo, et ont interpellé le journaliste. Selon des sources locales, cette descente a été ordonnée par le gouverneur, Didi Manara Linga. Ce dernier reproche au journaliste la diffusion de messages critiques à l'encontre des autorités locales. Lors des émissions des 8 et 9 juillet, les personnes interrogées ont dénoncé "la multiplication des taxes" imposées aux opérateurs économiques et aux petits commerçants. Le gouverneur aurait particulièrement été irrité par les propos exprimés par un échangeur de monnaie: "Nous aimons bien Kabila, mais les gens qu'il a placés ici, nous n'en voulons plus."

A la suite de cette descente, les cassettes des émissions ont été saisies et la chaîne a été contrôlée par les services d'inspection financiers et administratifs.

Télé Kindu Maniema est une des chaînes les plus anciennes de la province du Maniema. Elle appartient à un sénateur proche de l'opposition.

Dernier Tweet :

Malaysia: Repeal of Anti-Fake News Act must be followed by broader reforms https://t.co/5RvDjPffuC @article19orgis… https://t.co/oQKuqyc22j