RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

JED dénonce l'utilisation abusive de l'ANR dans une affaire de presse à Mbuji-Mayi

(JED/IFEX) - Journaliste en danger (JED) demande au gouverneur du Kasaï oriental, M. Alphonse Ngoyi Kasanji, de mettre fin à l'utilisation abusive des services de l'Agence nationale des renseignements (ANR) pour traquer des journalistes et médias qui le mettent en cause. "Aucun texte de loi en RDC ne donne mandat à l'ANR pour connaître des infractions commises par voie de presse", a déclaré JED qui estime qu'il s'agit d'un abus de pouvoir qui doit prendre fin.

Selon les informations concordantes recueillies par JED, un groupe d'agents de l'ANR/Kasaï oriental et de la Direction générale des renseignements et des services spéciaux (DGRSS/Kasaï oriental) ont fait irruption, jeudi 12 novembre 2009 à 7 heures du matin, dans les salles de rédaction et studio de la RTEELDA (Radiotélévision de l'Eglise évangélique libre d'Afrique), brutalisant les journalistes et les autres personnes trouvés sur le lieu.

Jeef Tshidibi, Joseph Kongo, Tosta Ngoyi, respectivement directeur, chef des programmes et technicien de la RTEELDA, ont été interpellés et conduits à l'ANR où ils ont été entendus sur procès verbal pendant près de 10 heures.

Il était reproché à la RTEELDA d'avoir diffusé le même jour l'émission "Tuibakayi Kasaï" (Construisons le Kasaï), dans laquelle le journaliste aurait, selon l'ANR, critiqué M. Alphonse Ngoyi Kasanji, gouverneur de la province du Kasaï oriental et pourtant, selon la rédaction, dans cette émission, le journaliste parlait de la dégradation de la voirie urbaine.

Contacté par JED, M. Tshidibi a déclaré qu'ils ont été sommés par les services des renseignements de livrer le journaliste Vincent Tshamala qui est entré en clandestinité depuis lors.

Dernier Tweet :

Lesotho Constitutional Court maintains that criminalisation of defamation has chilling effect on journalistic freed… https://t.co/hUo7LNz80p