RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le nouveau conseil des médias manque de transparence

Journaliste en Danger (JED) a des éloges et des motifs d'inquiétude en ce qui concerne une nouvelle loi sur les médias adoptée en République démocratique du Congo le 31 décembre 2009.

La loi couvre la « composition, les pouvoirs, l'organisation et le fonctionnement » du Conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC). Le texte de loi en entier a été lu à haute voix à la radio nationale le 2 janvier 2010 par un conseiller du président.

La loi joue un rôle important dans la réglementation des médias, dit JED, qui la qualifie d'« institution des citoyens pour soutenir la démocratie ». JED salue le fait que la loi « confère au Conseil la neutralité, l'impartialité et l'autorité nécessaires pour assurer son rôle de régulateur des médias congolais ». La création cependant d'un conseil dont les membres feront preuve de transparence et qui vont respecter d'importantes dispositions juridiques demeure un défi. La force démocratique du Conseil va dépendre des gens qui vont le diriger.

JED s'inquiète du caractère « vague et des tactiques dilatoires » qui entourent le processus de création d'un conseil. Les représentants siégeant au conseil devraient être choisis en toute transparence et en considération de leur « expertise et d'une représentation nationale ». En outre, en violation du droit du public à l'information, la loi ne fait toujours pas partie du domaine public. « Il n'y a aucune trace de la loi au bureau du président, ni sur le site web du président, ni au bureau de la Gazette officielle. »

ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org


Dernier Tweet :

Uzbekistan must release journalist Bobomurod Abdullaev and investigate torture allegations https://t.co/VaHNa4c0cb… https://t.co/ddWSNmU1mz