RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste tué par balles au Nord-Kivu

JED

(JED/IFEX) - Kinshasa, le 6 avril 2010 - Journaliste en danger (JED) exprime sa révolte après l'assassinat d'un sixième journaliste à l'est de la RD Congo. JED exige des autorités locales des explications sur cette série de meurtres qui vise les professionnels des médias et attend qu'aucune piste d'enquête ne soit négligée pour connaître le mobile de ce crime.

Patient Chebeya Bankome, plus connu sous le nom de Montigomo, 35 ans, journaliste cameraman indépendant respecté travaillant pour plusieurs télévisions à Béni, troisième ville de la province du Nord-Kivu, à l'est de la RD Congo, a été tué par balles, lundi 5 avril 2010 vers 22H30 locales dans sa résidence de la commune de Mulekera par trois hommes armés et en tenue militaire.

Selon les informations recoupées à Béni par Journaliste en danger (JED), Montigomo revenait de son studio d'enregistrement appelé Studio Panorama lorsqu'il a été encerclé, devant la porte de sa maison, par ses assaillants qui manifestement guettaient son arrivée, juste au moment où son épouse lui ouvrait la porte. Il a été alors dépouillé de son sac contenant des cassettes vidéo, son téléphone portable et une somme d'argent dont le montant n'a pas été précisé avant d'être entrainé vers le milieu de la cour où il a été abattu à bout portant de six balles dans le corps.

Selon les témoignages de son épouse qui a assisté à la scène, les assaillants ont refusé de céder à toutes les supplications du journaliste et de son épouse en disant qu'ils étaient venus pour le tuer. Jusqu'au matin du mardi 6 avril, le corps sans vie de Montigomo gisait sur le sol alors que le commandement de la sécurité de la ville de Béni annonçait l'arrestation, deux heures après le crime, de deux suspects dans la commune de Ruwenzori à quelques 5km du lieu du forfait.

Joint au téléphone par JED en début d'après-midi, un journaliste sur place a indiqué que les autorités locales ainsi qu'un médecin légiste sont arrivées sur les lieux au matin pour procéder aux constats habituels et à l'examen du corps. "Le corps du journaliste est tellement amoché qu'il sera inhumé aujourd'hui même", a indiqué la même source.

Patient Chebeya Bankome est le sixième journaliste tué à l'est de la RD Congo depuis 2005. Avant lui, Pascal Kabungulu, Serge Maheshe, Patrick Kikuku, Didace Namujimbo et Bruno Koko Chirambiza ont trouvé la mort dans des circonstances non clairement élucidées jusqu'à ce jour.

Selon de sources concordantes, Montigomo était un journaliste cameraman très en vue qui a couvert tous les conflits armés qui ont eu lieu à l'est de la RD Congo, particulièrement en Ituri.
De quoi discutent les autres membres de l'IFEX

Dernier Tweet :

The Pacific Islands News Association (PINA) has welcomed the Fiji High Court's ruling acquitting the Fiji Times Fou… https://t.co/6p0GvEDxtR