RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste est assassiné

Un éminent journaliste, qui couvrait régulièrement les conflits armés qui font rage dans l'est de la République démocratique du Congo, a été abattu le 5 avril, devant chez lui à Béni, au Nord Kivu, selon ce que rapportent Journaliste en Danger (JED) et d'autres groupes membres de l'IFEX.

Des hommes armés portant l'uniforme militaire ont sauté sur Patient Chebeya Bankome, 35 ans, ont saisi ses cassettes vidéo, son téléphone mobile et son argent, puis ont ouvert le feu sur lui, l'atteignant de plusieurs projectiles. Il est le sixième journaliste tué dans l'est de la RDC depuis 2005. Bankome, mieux connu sous le sobriquet de Montigomo, travaillait pour plusieurs stations de télévision, dont la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC), qui appartient à l'État. Un journaliste local a déclaré que Bankome excellait à filmer et à couvrir la nouvelle, et qu'il couvrait les officiels municipaux et provinciaux.

La presse locale a décrété deux jours de blackout médiatique afin de protester contre cet assassinat. « Les autorités locales ont des antécédents de négligence dans les enquêtes et d'échecs dans les poursuites des auteurs de meurtres commis contre les journalistes. Elles ne doivent pas échouer encore une fois », déclare le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org


Dernier Tweet :

#Venezuela: Crisis de papel amenaza la circulación de los diarios El Impulso y El Informador… https://t.co/11jVCMIh5G