RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Libération sous caution d'un journaliste après plus d'un mois de détention

(JED/IFEX) - Journaliste en Danger (JED) prend acte de la libération, samedi 15 mai 2010 à 17 heures, après paiement d'une caution de 300 000 FC (environ 337 $US) du journaliste Popol Ntula Vita après 32 jours de détention à la prison centrale de Boma, une ville située à 120 kilomètres de Matadi, capitale de la province du Bas Congo, au sud-ouest de la RDC.

Popol Ntula Vita, éditeur de l'hebdomadaire "Le Tonnerre" paraissant à Boma, avait été arrêté, mardi 13 avril 2010, et détenu au cachot du parquet de grande instance de Boma où il a passé deux heures avant d'être transféré à la prison centrale de Boma. Le journaliste était poursuivi pour diffamation à l'endroit de Madame Marie Josée Niongo Nsuami, Maire de la ville de Boma dont le journaliste avait critiqué la gestion de la ville.

Dernier Tweet :

Reprieve and Release for two Ugandan journalists. In separate incidents: Top Radio journalist Richard Kasule aka Ka… https://t.co/7JNT9rLgbD