RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste évacué d'urgence après avoir reçu de sérieuses menaces de mort

(JED/IFEX) - Kinshasa, le 19 août 2010 - Michel Tshiyoyo, journaliste cameraman à la Radio Télévision Amazone (RTA), une station privée émettant à Kananga, capitale de la province du Kasaï-Occidental, au centre de la RDC, a été évacué en toute urgence de cette ville, mardi 17 août 2010, par la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO), à la suite de plusieurs menaces de mort qui lui ont été proférées par des personnes anonymes. Journaliste en danger (JED) condamne ces menaces et intimidations, et tient pour responsable de ces actes, les autorités de cette province.

Selon les témoignages rapportés à JED, Michel Tshiyoyo est, depuis dimanche 15 août 2010, victime des menaces de mort au téléphone proférées par des personnes anonymes proches du gouverneur de province du Kasaï-Occidental, M. Trésor Kapuku. Ces menaces font suite aux échauffourées qui ont opposé les hommes du gouverneur à la population de Lwandanda, un village situé à 25 km de la ville de Kananga.

Michel Tshiyoyo est le seul journaliste qui aurait pris des images de la scène au cours de laquelle M. Kapuku a été violemment agressé et un de ses gardes du corps lynché à mort par la population.

Depuis, le journaliste reçoit des messages et des menaces lui enjoignant de restituer les images en sa possession.

Jeudi 19 août, Tshiyoyo a reçu sur son téléphone portable un SMS disant : "Sache que l'assassinat est fréquent a Kin qu'a kga tu ne pas ds un roc pcq tu es a Kin. Tu es averti au moin, Chebeya était tué où ?" envoyé à partir du numéro 0812221172.

Tshiyoyo a dit à JED que le jour même de ces incidents, c'est Kapuku lui même qui avait tenté de mettre la main sur lui pour lui arracher les images de son agression à Lwandanda.

Dernier Tweet :

Civil society groups call for the release of Tep Vanny https://t.co/j6MZsATcun @cchrcambodia @hrw @seapa Land act… https://t.co/KbYhjLhaPb