RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une journaliste accusée "d'espionnage" pour avoir tenté d'interroger un prisonnier politique en détention

(JED/IFEX) - Melody Sylvie Kilembe, journaliste à "La Cloche", un journal bi-hebdomadaire paraissant à Kinshasa, capitale de la RDC, a été arrêtée, dimanche 5 septembre 2010 à la prison centrale, et détenue pendant plus de 24 heures dans les locaux de la Police d'Intervention Rapide (PIR).

La journaliste a été accusée "d'espionnage" au moment où elle demandait, auprès du directeur du Centre Pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa (CPRK), l'autorisation d'interviewer M. Gabriel Mokia Mandembo, président du Mouvement des Démocrates Congolais (MDC, un parti politique de l'opposition), détenu dans cette prison depuis le mois de janvier 2010.

La journaliste a été auditionnée pendant une dizaine de minutes par un policier commis à la sécurité du CPRK, avant d'être conduite à la légion PIR, où elle a passé la nuit dans la cour, à même le sol. Le lendemain matin, Kilembe a été entendue sur procès verbal par un officier de police judiciaire de ladite légion, pour le même motif.

Kilembe a été libérée, lundi 6 septembre 2010 à 18h30, après avoir été contrainte de signer un acte lui interdisant formellement de réaliser désormais des reportages au CPRK.

Contactée par JED, Kilembe a déclaré qu'elle avait été envoyée par sa rédaction au CPRK pour rechercher les informations portant uniquement sur les conditions carcérales de M. Mokia. "J'ai été étonnée de constater que l'on m'a accusé d'espionnage pour cet entretien", a ajouté la journaliste.

Dernier Tweet :

Indonesia told to respect media freedom in Papua after expelling BBC reporter Rebecca Henschke.… https://t.co/J3anejmNkO