RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Tentative de sabotage des installations d'une chaîne de télévision pro-opposition

(JED/IFEX) - Le 7 septembre 2011 - Journaliste en danger (JED) est profondément préoccupé par des informations faisant état d'une tentative de sabotage des installations de Congo Media Channel TV (CMC TV), une chaîne de télévision émettant à Kinshasa, capitale de la RDC, et appartenant à M. Kudura Kasongo, ancien porte-parole du président Joseph Kabila, aujourd'hui passé à l'opposition.

Selon les témoignages recueillis par JED, CMC TV a été visité, mardi 6 septembre 2011 vers 22 heures, par quatre hommes fortement armés en tenue civile qui ont tenté en vain d'entrer dans les installations de la télévision.

Ces assaillants ont pris d'assaut l'enclos de CMC TV en réussissant à neutraliser le policier qui assurait la garde du siège. Le policier a été copieusement passé à tabac pendant que M. Fabrice Makansila, régisseur d'antenne s'était enfermé dans le studio.

N'ayant pas reçu la clé des installations, ces hommes armés ont forcé la porte principale du studio de CMC TV. Ils ont escaladé les murs de la chaîne pour s'échapper après avoir vu toutes les lampes du studio éteintes et le signal d'émission de la télévision coupé.

Informé cette même nuit, le coordonateur de la chaîne a urgemment fait appel à un renfort des éléments de la police qui ont accouru et pris position autour de la chaîne jusqu'à 8 heures du matin, le mercredi 7 septembre.

Interrogée par JED, Mme Pascaline Kudura, directrice de CMC TV, a déclaré que sa chaîne a été victime d'acte d'intolérance politique. "C'est la deuxième fois que CMC TV est victime des actes d'intolérance politique. Il y a 9 mois passés ma chaîne a été fermée pour des raisons purement politiques. CMC TV est une chaîne commerciale et non politique. Le but de ces hommes armés qui ont attaqué CMC TV était, sans doute, de saboter les installations de la chaîne", a ajouté Mme Kudura.

Cette tentative d'attaque d'une chaîne de télévision proche de l'opposition intervient 48 heures après l'incendie d'une autre télévision, la RLTV, par un commando armé.

ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org


Dernier Tweet :

Vietnamese journalist Do Cong Duong convicted again for Facebook posts that reportedly criticize government corrupt… https://t.co/8ac41a2SjJ