RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les installations d'un média privé attaquées à l'arme par des inconnus

Une vue de la salle de rédaction endommagée de Infos Lingala.
Une vue de la salle de rédaction endommagée de Infos Lingala.

Journaliste en Danger (JED)

(JED/IFEX) - Kinshasa, le 14 octobre 2011 - Journaliste en danger (JED) est exaspérée par une nouvelle attaque contre un média privé dans la nuit du jeudi 13 octobre 2011 à Kinshasa, capitale de la RDC. JED demande avec insistance que la police qui a été saisie sur cet acte puisse clarifier très rapidement les circonstances de cette attaque qui n'a rien d'un incident banal.

Selon les témoignages recueillis par JED, "Infos Lingala", une tranche d'informations en langue locale produite par "l'Agence Universal Média", située dans la commune de Kasa-Vubu, a été la cible d'une attaque dans la nuit du jeudi 13 octobre 2011 vers 2 heures, par des inconnus armés qui ont détruit une partie de la toiture de l'immeuble et endommagé les matériels de travail composés de caméras, d'un scanneur, d'un ordinateur, etc.

Interrogé sur place par JED, un électricien qui était en permanence cette nuit a déclaré avoir entendu une grande détonation dans l'immeuble. "Après cette détonation, nous avons entendu le bruit d'un véhicule démarrer à vive allure", a ajouté cet homme.

Sauvé Muepu, directeur de "Infos Lingala" a, quant à lui, déclaré que les assaillants ont jeté un projectile sur le toit de la salle de rédaction. "Nous avons trouvé ce matin des débris de fer dans nos installations. Selon les agents de l'Agence Nationale des Renseignements (ANR) qui sont venus faire un état des lieux, les assaillants auraient utilisé une arme à feu. L'ANR a confié ce dossier à la police pour une enquête approfondie", a dit Muepu à JED.

Cette nouvelle attaque d'un média privé intervient un mois après l'incendie d'une autre chaîne de télévision, la "RLTV" (Radio Lisanga Télévision, pro-opposition), pour laquelle aucun résultat d'enquête annoncée n'a jamais été publié. JED considère que le laxisme des autorités politiques et judiciaires face à la multiplication des actes de violence contre les médias est à la base de la détérioration actuelle de la situation sécuritaire des journalistes et médias.

ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org


Dernier Tweet :

Nepal: @FORUMFREEDOM is alarmed by "discriminatory state behavior towards Nepali journalists which was manifested w… https://t.co/k826qK59zS