RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une chaîne de télévision proche de l'opposition jetée dans la rue

(JED/IFEX) - Le 25 octobre 2011 - Journaliste en danger (JED) est désolée par la nouvelle faisant état du déguerpissement de Congo Média Channel Télévision (CMC TV), une chaîne proche de l'opposition appartement à M. Kudura Kasongo, ancien porte-parole du président Joseph Kabila, passé à l'opposition et soutenant ouvertement la candidature à la présidentielle de M. Vital Kamerhe, ancien cadre du parti présidentiel, lui aussi passé à l'opposition depuis sa démission forcée au poste du président de l'Assemblée nationale.

Cet acte d'intolérance, qui s'ajoute à de multiples incidents qui émaillent la période électorale, cache mal une volonté de faire taire un média qui dérange à la veille de la campagne électorale.

Selon les témoignages recueillis par JED, CMC TV a été déguerpie de son siège, lundi 24 octobre 2011, par un groupe d'éléments de la police nationale congolaise armés qui ont illégalement assiégé les locaux de CMC TV.

Interdisant toute entrée et sortie aux journalistes, les agents de la police ont, sans tarder, commencé à jeter dans la rue tous les effets de CMC TV sous prétexte qu'ils auraient reçu du propriétaire de la concession l'ordre de déguerpir tous les locataires.

Contactée par JED, Mme Pascaline Kudura, directrice générale de CMC TV a déclaré que, de tous les locataires de l'immeuble, seule sa chaîne de télévision a été délogée. "Nous avons signé un contrat de bail en bonne et due forme avec mon bailleur (ndlr : Fonds Médical pour le Congo (FOMECO)) dont le responsable est mon beau parent, lequel est aussi surpris de ce déguerpissement. C'est un coup politique. Ce sont plutôt les déclarations politiques de M. Kudura Kosongo (ndlr : son mari) qui gênent le pouvoir en place. Il y a des gens qui veulent faire taire M. Kudura, la CMC TV et la Radio Lisanga Télévision (RLTV (ndlr : une autre chaîne pro-opposition))", a déclaré Mme Kudura avant d'ajouter que le lundi 17 octobre dernier, les agents de la police qui assuraient la garde des installations de CMC TV après la tentative d'attaque armée contre cette chaîne de télévision, mardi 6 septembre 2011, ont été relevés, nuitamment, de leur poste sans qu'elle ne soit notifiée par leur hiérarchie.

Dernier Tweet :

منظمات المجتمع المدني الفلسطينية تطالب: الإفراج الفوري عن جميع المعتقلين في التظاهرة السلمية في حيفا والتحقيق في اس… https://t.co/RGRuM1v7HL