RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le signal d'une télévision coupée après la diffusion de propos incendiaires d'un candidat à la présidence

(JED/IFEX) - Kinshasa, le 7 novembre 2011 - Journaliste en danger (JED) exprime ses profonds regrets à la suite de la coupure brusque du signal d'émission de la Radio Lisanga Télévision (RLTV), une chaîne privée pro-opposition émettant de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo. JED exprime également sa désapprobation totale des déclarations incendiaires de M. Etienne Tshisekedi, candidat aux présidentielles de novembre 2011, qui ont conduit à cette décision que ni le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et de la Communication (CSAC), ni le ministère de la Communication et des Médias, n'a revendiqué jusqu'à présent.

JED considère que les propos sulfureux de M. Tshisekedi, président de l'UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), appelant ses partisans à "corriger" désormais les militants des autres partis de la majorité présidentielle et invitant les membres de son parti à casser les portes des prisons pour en libérer les détenus de l'opposition, sont de nature à mettre en porte-à-faux les médias qui les relaient et à mettre en péril la sécurité des journalistes qui les diffusent, par rapport aux lois de la République et aux règles éthiques et déontologiques de la profession.

Selon les recoupements effectués, lundi matin par JED, la RLTV a cessé d'émettre dans la nuit du 6 novembre vers 23 heures suite à une coupure de son signal d'émission à partir du site dit de "Binza météo" géré par une société italienne de télécommunication, Télé Consult. Cette coupure est intervenue quelques instants seulement après la diffusion en boucle au cours d'une émission dénommée "SET" (Soutien à Etienne Tshisekedi), d'une intervention de M. Tshisekedi par téléphone à partir de l'Afrique du Sud, et au cours de laquelle il s'est notamment autoproclamé déjà président de la République, à quelques trois semaines des élections prévues pour le 28 novembre 2011.

Des sources ont également rapporté à JED que depuis la diffusion de ces propos, Eliezer Thambwe, animateur de l'émission "SET", a reçu la même nuit plusieurs menaces anonymes de mort qui l'ont contraint à entrer dans la clandestinité ; tandis que la station régionale de la RLTV à Mbuji-Mayi, en province du Kasaï Oriental, a reçu, lundi matin, une visite impromptue du directeur de l'ANR (Agence Nationale des Renseignements), qui aurait menacé de la réduire au silence.

JED exprime ses très vives inquiétudes à la suite de l'escalade d'insultes et d'attaques personnelles observée dans plusieurs médias de la capitale depuis le déclenchement, il y a une semaine, de la campagne électorale des présidentielles et des législatives, qui se déroulent dans un climat de haute tension.

Tout en exigeant le retour du signal de la RLTV, dont la bonne foi présumée a été mise à rude épreuve, JED lance une fois de plus un appel solennel à tous les professionnels des médias à faire preuve de la plus grande responsabilité en s'abstenant strictement de tout acte de nature à exacerber la tension et à observer scrupuleusement les prescrits de son Code d'éthique et de déontologie. C'est dans ce cadre que JED a mis en place son service de monitoring des médias pendant la campagne électorale, afin de prévenir tout dérapage, et ne pourra en aucun cas être solidaire des médias ou professionnels pris en flagrant délit d'incitation à la haine ou à la violence.

ADDITIONAL INFORMATION
De quoi discutent les autres membres de l'IFEX


Dernier Tweet :

Pakistan’s pioneering safety bill remains flawed. "From what has been presented to the public so far, the bill does… https://t.co/0XAI34DObN