RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un caméraman attaqué par des supporters du parti présidentiel

(JED/IFEX) - Kinshasa, le 8 novembre 2011 - Freddy Kalume, cameraman à Radio Télévision Lubumbashi Jua (RTLJ), une chaîne privée émettant à Lubumbashi, capitale de la province du Katanga, au sud-est de la RDC, et propriété de M. Jean-Claude Muyambo, ancien ministre et membre de la mouvance présidentielle, a été copieusement passé à tabac, lundi 7 novembre 2011, par un groupe de militants du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD, parti présidentiel) lors des échauffourées qui les ont opposés aux supporters de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS, parti d'opposition).

Selon les informations parvenues à JED, Kalume a été pris pour cible par les militants du PPRD qui l'ont par la suite tabassé en lui interdisant de prendre en image les affrontements qui les ont opposés aux militants de l'UDPS qui auraient déchiré l'affiche de campagne de M. Louis Ntole, président fédéral du PPRD et candidat député national. Kalume s'en est sorti avec une blessure à la tête, des vêtements déchirés et sa caméra confisquée par ses agresseurs.

Contacté par JED, M. Jacques Vallon, directeur de RTLJ, a déclaré que Kalume a été sauvé par des éléments de la police qui ont accouru pour disperser les manifestants. Berthier Kalukangy, journaliste à la même chaîne qui l'accompagnait, s'est échappé. "Kalume a été transporté d'urgence dans un centre de santé de Lubumbashi où il est encore hospitalisé, sa caméra a été confisquée", a ajouté M. Vallon.

Journaliste en danger (JED) condamne avec sa dernière énergie l'agression dont a été victime ce professionnel des médias dans l'exercice de sa profession.

JED exige que réparation soit faite et que les agresseurs du caméraman soient poursuivi pour que cet acte ne reste pas impuni.

JED demande enfin aux responsables des partis politiques engagés dans le processus électoral en cours au respect du code de bonne conduite qu'ils ont signé pour des élections apaisées en RDC et qui les enjoint de respecter et de protéger les professionnels des médias dans l'exercice de leur profession.

Dernier Tweet :

Espionaje en democracia: varios periodistas con teléfonos intervenidos en #Guatemala https://t.co/yDdH80E2DN @Cerigua @ObserCerigua @soy_502