RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Deux journalistes d'une chaîne de télévision privée attaqués par des militants de la mouvance présidentielle

(JED/IFEX) - Le 15 novembre 2011 - Antoine Tshiyenge, journaliste à Radio Télévision Lubumbashi Jua, une chaîne privée émettant à Lubumbashi, capitale de la province du Katanga, sud-est de la RDC, a été passé à tabac, lundi 14 novembre 2011, par des militants du Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement (PPRD, parti présidentiel).

Selon les informations recueillies par JED, Tshiyenge a été invité au siège local du PPRD pour couvrir un sit-in d'un groupe de candidats députés qui contestait le montant de 500 dollars américains qui leur a été alloué par M. Louis Ntole, secrétaire exécutif du PPRD/ Lubumbashi pour battre leur campagne électorale. Aussitôt arrivé, Tshiyenge a été entouré par des supporters de M. Ntole qui lui ont roué des coups avant de le chasser du siège du PPRD.

Contacté par JED, Tshiyenge a déclaré qu'il a été ciblé par les militants du PPRD parce qu'il portait un gilet de presse frappé au logo de Jua TV. "Nous étions la seule chaîne de télévision à être invitée à couvrir cette manifestation. Les militants du PPRD nous ont clairement affirmé que notre ambition était de salir l'image de marque de M. Ntole", a ajouté Tshiyenge.

Des sources ont également rapporté à JED que dimanche 13 novembre 2011, Junior Nyembwe, journaliste sportif à la même chaîne de télévision a été copieusement tabassé par des militants de l'Union Nationale des Fédéralistes du Congo (UNAFEC, un parti politique membre de la mouvance présidentielle) alors qu'il couvrait une assemblée de l'équipe de football locale Vita club. Les militants de l'UNAFEC qui assistaient au lancement officiel de la campagne électorale du candidat député Kitungua Lugoma, non loin du lieu où se tenait la manifestation de Vita club, s'étaient attaqués, sans aucune raison, au journaliste en déchirant ses habits.

Journaliste en danger (JED) s'inquiète profondément des violences physiques dont ont été l'objet les deux journalistes de Jua TV.

Tout en condamnant ces actes, JED lance un appel aux responsables des partis politiques impliqués dans le processus électoral d'exhorter leurs militants à respecter le travail des journalistes dans l'exercice de leur profession.

ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org


Dernier Tweet :

Philippines: Speak truth to power, keep power in check https://t.co/3JnxMnJ4WY "... the paramount duty of a free pr… https://t.co/hXI00qT2Bs