RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Deux professionnels des médias agressés par des partisans de l'opposition

(JED/IFEX) - Le 9 janvier 2012 - Journaliste en danger (JED) est profondément indignée par les menaces violentes proférées contre beaucoup de professionnels des médias lors d'une messe organisée, samedi 7 janvier 2012, dans l'enceinte de la paroisse Saint Joseph, dans la commune de Kalamu à Kinshasa.

Selon les témoignages recueillis par JED, Richard Shako et Serge Kembila, respectivement journaliste et cameraman de [email protected], une chaîne émettant à Kinshasa, capitale de la RDC et proche de la mouvance présidentielle, ont été pris à partie, samedi 7 janvier 2012, par des supporters de l'opposition venus assister à un culte religieux à la paroisse catholique Saint Joseph à Matonge, un quartier populaire de Kinshasa. Les journalistes ont été accusés de travailler pour le compte de "Digital Congo", une autre chaîne proche de la mouvance présidentielle, à laquelle on reprocherait de s'attaquer au Cardinal Laurent Monsengwo (Archevêque de Kinshasa) suite à sa déclaration concernant les résultats de la présidentielle publiés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en les qualifiant de "ni conformes à la vérité ni à la justice". Selon des informations parvenues à JED, d'autres journalistes travaillant pour les médias proches du pouvoir ont eu la vie sauve en prenant la fuite alors qu'ils étaient ardemment traqués.

Les journalistes étaient partis couvrir un culte religieux célébré en prélude de la conférence des évêques sur la situation politique qui prévaut en RDC. Les deux journalistes ont été attaqués au moment où ils réalisaient des interviews avec certains politiciens qui ont assisté à la messe.

Contacté par JED, Richard Shako a déclaré qu'il a pu s'échapper grâce à l'intervention de ses confrères. "Le cameraman qui était plus visible que moi était poursuivi par les assaillants et tabassé copieusement. Sa caméra a été récupérée par un membre de la paroisse Saint Joseph qui l'a consignée à la paroisse avant de nous la restituer endommagée. Je connais certains de nos agresseurs que je vois souvent lors des marches de l'UDPS que je couvre souvent", a-t-il ajouté.

Journalistes en danger (JED) dénonce cette intolérance politique qui cible des médias et demande avec insistance aux organisateurs des manifestations publiques de prendre des mesures adéquates de sécurisation des journalistes lors de leurs manifestations.

Dernier Tweet :

¿Sabías que en Brasil murieron al menos 22 comunicadores entre 2012 y 2016? Nuestro miembro @ARTIGO19 lanzó un inf… https://t.co/YEf7BWTFiY