RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

La société civile du Bas-Congo s'engage aux côtés de JED pour défendre la liberté de presse et d'expression

(JED/IFEX) - Kinshasa, le 6 mars 2012 - Une vingtaine de responsables des organisations de défense des droits de l'Homme, des organisations professionnelles des médias ainsi que des professionnels des médias œuvrant dans la province du Bas-Congo (Sud-ouest de la RDC), se sont mis en synergie avec Journaliste en danger (JED) en vue de surveiller l'exercice de la liberté de la presse et à dénoncer toutes les formes d'atteintes à la liberté de la presse, d'expression et d'opinion dans cette province.

Cette déclaration a été faite à l'issue d'un atelier d'appui aux organisations de la société civile (OSC), organisé par JED, en fin de semaine dernière, à Matadi, chef-lieu de la province du Bas-Congo avec l'appui de l'ONG belge « RCN Justice et Démocratie » dans le cadre du projet « Contribuer à la liberté d'expression en RDC ».

L'objectif principal poursuivi par cet atelier était d'impliquer les animateurs de la société civile dans le travail de défense de la liberté de la presse, d'expression et d'opinion en mettant à leur disposition les techniques d'investigation sur les allégations d'atteintes à la liberté de la presse. A cette occasion, le Secrétaire général de JED, Tshivis Tshivuadi a attiré l'attention des participants sur le rôle éminent des médias libres et indépendants dans la consolidation de la démocratie en considérant que la liberté de la presse est une affaire de tous, et non pas des seuls journalistes.

Les acteurs de la société civile ont été également sensibilisés et formés au monitoring des procès impliquant les médias ou les journalistes traduits en justice dans l'exercice de leur profession ou à cause de celle-ci. Le but poursuivi était d'interpeller les animateurs de la société civile à apporter un appui aux professionnels des médias trainés devant les Cours et tribunaux, afin de soutenir les médias dans leur rôle de « chien de garde » de la société. Pour lutter contre l'autocensure de plus en plus grande, et qui devient une menace à la liberté de la presse, les journalistes et médias doivent se sentir défendus, a insisté le Secrétaire général de JED.

Reconnaissant les relations de complémentarité entre les organisations de la société civile et les médias, les participants ont réaffirmé la nécessité de protéger et de promouvoir les droits à l'information garantis par les instruments juridiques nationaux et internationaux.

Les acteurs de la société civile, ont, pour ce faire, décidé à l'unanimité de créer une synergie forte avec JED pour la sauvegarde et la défense de la liberté de la presse. Tous les cas d'atteintes à la liberté de la presse, d'expression et d'opinion constatés dans la province du Bas-Congo seront dénoncés et diffusés au travers du site internet de JED.

Dernier Tweet :

Desaparece hijo de líder de Las Rastreadoras de El Fuerte https://t.co/EN9d7pZa5z @cencos @Chelawuera #Mexico #Sinaloa