RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Journaliste congolais relaxé après 48 heures de détention

Journaliste en danger (JED) prend acte de la libération de François Kiyana, journaliste à la Radio Communautaire Mutanga, station émettant à Shabunda, localité située à 350 Km de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu (Est de la République Démocratique du Congo). Le journaliste a été relaxé sans condition, jeudi 15 août 2013 vers 11 heures locales, après avoir passé 48 heures de détention dans un cachot de la police nationale congolaise.

Interrogé par JED quelques heures après sa libération, François Kiyana a déclaré : « J'ai été libéré après que M. Daniel Eloko Nsala, administrateur du territoire de Shabunda, ait adressé une correspondance au commandant local de la police ordonnant ma libération.

Le jour de mon arrestation, j'ai été longuement auditionné sur le prétendu refus de lire sur les ondes de ma radio un communiqué signé par l'administrateur du territoire. Nonobstant mes explications sur la confirmation de la diffusion le même jour dudit communiqué, j'ai passé la nuit dans la cellule de la police », a-t-il ajouté.

Pour rappel, François Kiyana a été arrêté, mercredi 14 août 2013, par un groupe d'agents de la police sur ordre de l'administrateur du territoire de Shabunda. Le journaliste a été accusé d'avoir diffusé « tardivement » un communiqué signé par l'autorité territoriale invitant la société civile et le conseil de sécurité local à une réunion qu'elle devrait présider mercredi 14 août 2013.

Dernier Tweet :

Tenemos un nuevo perfil sobre Máxima Acuña de Chaupe https://t.co/r4sdCbufht #Perú