RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

RDC : Le journaliste Jean-Paul Bisila est menacé par le gouverneur de la Province Orientale

Cet article a été initialement publié sur rsf.org le 5 décembre 2014.

Reporters sans frontières s'inquiète des menaces prononcées contre Jean-Paul Bisila, journaliste de la Radio Okapi à Bunia, en Province Orientale (Est de la RDC), par le Gouverneur de la Province Orientale, Jean Bamanisa (télécharger le communiqué de Journaliste en danger (JED) ici). RSF s'associe à son organisation partenaire, JED, pour demander aux autorités régionales, nationales et internationales de tout faire pour que les menaces contre Jean-Paul Bisila cessent et qu'il puisse travailler en toute liberté et indépendance.

Les journalistes de Radio Okapi ont déjà payé un lourd tribut à la liberté de l'information en République démocratique du Congo, au 151e rang sur 180 pays selon le Classement 2014 de la liberté de la presse, établi par Reporters sans frontières. Deux d'entre eux, Serge Maheshe et Didace Namujimbo, avaient été brutalement assassinés à Bukavu au Sud Kivu en 2007 et 2008.

Ci-dessous le communiqué de Journaliste en danger :

JED dénonce les menaces récurrentes proférées contre un journaliste par le Gouverneur de la Province Orientale.

Dans une lettre adressée, lundi 1er décembre 2014, au Gouverneur de la Province Orientale, M. Jean Bamanisa, Journaliste en danger (JED), lui a exprimé sa totale indignation au sujet des attaques et autres menaces diverses dont fait l'objet depuis plusieurs semaines, Jean-Paul Bisila, journaliste à la Radio Okapi, station émettant à Bunia, ville de la Province Orientale (Est de la RDC). Pour JED, la stigmatisation à répétition dont fait l'objet Jean-Paul Basila, de la part du Gouverneur de la Province Orientale ainsi que ses proches collaborateurs, constitue une grave menace contre le journaliste à cause de son travail. Selon plusieurs témoignages recueillis par JED et confirmés par la victime, en date du mardi 18 novembre 2014, au cours d'un diner organisé dans sa résidence privée à l'occasion de la réception des personnels de la Monusco, le Gouverneur Jean Bamanisa avez ouvertement informé ses invités de son intention de faire arrêter le journaliste Jean-Paul Basila sans pour autant donner les raisons de sa démarche contestable. Cette menace verbale n'est que la dernière d'une série d'attaques qui ont commencé depuis le 13 octobre 2014, le jour où, le Gouverneur de province s'était donné la peine de joindre Jean-Paul Basila au téléphone pendant plusieurs minutes. Et au cours de cet appel téléphonique, il a proféré des menaces au journaliste en l'accusant de rouler pour l'entreprise pétrolière TOTAL en combattant ses actions dans le territoire d'Ituri. A travers cette correspondance dont copies ont été également réservées aux Ministres de l'Intérieur, des Médias ainsi qu'au Représentant du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, JED a demandé au Gouverneur Jean Bamanisa d'appeler ses collaborateurs au calme, et de ne rien faire qui puisse attenter à l'intégrité physique du journaliste dont il sera tenu pour responsable.

Dernier Tweet :

Funcionario denuncia penalmente a 4 ciudadanos por divulgar su fotografía en redes sociales https://t.co/A30cLMWMfP… https://t.co/xmJtYjKsem