RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

RDC : le directeur de radio Jadot Mangwengwe enlevé dans le Nord-Kivu

Un hombre écoute la radio dans la cité de Luofu, Nord-Kivu, RDC, le 16 juillet 2016
Un hombre écoute la radio dans la cité de Luofu, Nord-Kivu, RDC, le 16 juillet 2016

EDUARDO SOTERAS/AFP/Getty Images

Cet article a été initialement publié sur rsf.org le 18 janvier 2018.

Jadot Mangwengwe, le directeur de la Radio Télévision Graben Beni (RTGB), a été enlevé avec une dizaine d'autres personnes, dans la région du Nord-Kivu en République démocratique du Congo. Reporters sans frontières (RSF) demande aux autorités à mener au plus vite une enquête pour identifier les auteurs de cet enlèvement.

Le journaliste a été enlevé le 12 janvier dernier, avec une dizaine d'autres personnes, lors d'une embuscade à l'entrée de la ville de Beni par des hommes armés non identifiés, dans la région du Nord-Kivu en République démocratique du Congo (RDC). Le lendemain, une vingtaine de radios et de télévisions émettant à Beni ont décrété par solidarité une journée sans médias et réclamé la libération de leur confrère.

"Nous sommes très préoccupés par le sort de Jadot Mangwengwe et demandons aux autorités de faire toute la lumière sur cet enlèvement, déclare Reporters sans frontières. Les journalistes dans le Nord-Kivu se retrouvent pris au piège d'un contexte politique et sécuritaire très instable et deviennent de plus en plus des victimes collatérales. Les autorités ont la responsabilité d'assurer qu'aucune violation envers les journalistes ne soit commise et ne demeure impunie".

D'après les autorités locales, de présumés rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) sont à l'origine de cet enlèvement, d'autres témoignages précisent que les assaillants portaient des uniformes militaires.

Dans son dernier rapport sur l'état de la liberté de presse et d'expression en RDC, l'organisation congolaise Journaliste en Danger classe le Nord-Kivu comme la région la plus difficile pour la liberté de la presse après la capitale Kinshasa. Plus de 19 cas de violations ont été recensés dans cette province en 2017.

La liberté de la presse occupe la 154ème place sur 180 au Classement Mondial de la liberté de la presse de RSF en 2017.

Dernier Tweet :

HRNJ-Uganda issues statement on abduction by security operatives and denial of coverage of the court proceedings a… https://t.co/6Cfegii1MA