RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Attentat contre la voiture d'un journaliste dans un climat post-électoral tendu

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières s'inquiète pour la sécurité de Juan Bonilla Martínez, présentateur de la chaîne privée Mega Visión 43, dont la voiture a été la cible d'une attaque par balles, le 21 mai 2008, devant le siège du média à Santiago de los Caballeros (province de Santiago, Nord). Cet attentat survient au lendemain des élections générales qui ont reconduit, le 16 mai, le président de la République Leonel Fernández dans ses fonctions. De vives tensions ont émaillé l'avant et l'après-scrutin.

"Un avertissement de ce genre n'est malheureusement pas le premier adressé à Juan Bonilla Martínez. La sécurité des journalistes en République dominicaine a connu une nette détérioration au cours des deux dernières années et la réaction des autorités n'a pas toujours été à la hauteur. Nous demandons au gouvernement de Leonel Fernández de garantir sérieusement la sécurité des journalistes confrontés à la menace. L'enquête sur l'attentat dirigé contre Juan Bonilla doit constituer un gage de sérieux en ce début de nouveau mandat", a déclaré Reporters sans frontières.

Dans la matinée du 21 mai, Juan Bonilla Martínez présentait son émission "En Hora y Media" dans les studios de Mega Visión 43, lorsque deux individus à moto ont ouvert le feu à trois reprises en direction de sa voiture, stationnée devant les installations de la chaîne. Le journaliste, attribuant l'attaque aux tensions alimentées par les élections du 16 mai, a confié aux médias locaux que les intimidations dont il fait l'objet n'infléchiraient pas ses choix éditoriaux: "Ils ne réussiront pas à nous faire peur, notre politique d'information restera inaltérable." Le journaliste a par ailleurs rappelé que, quelques jours auparavant, une vitre de sa voiture avait déjà été brisée par des jets de pierres. Le véhicule de son épouse, Nelly Mirabal, journaliste elle aussi, avait également subi des dégradations au mois de mars, alors qu'il était garé devant les bureaux du Parti de la libération dominicaine (PLD, majoritaire) à Santiago de los Caballeros.

Juan Bonilla Martínez, dont l'émission "En Hora y Media" est diffusée du lundi au vendredi sur Mega Visión 43, a été rédacteur en chef du quotidien régional "La Información" et correspondant des quotidiens nationaux "Hoy" et "El Nacional". Il a également présidé la section régionale du Collège dominicain des journalistes (CDP) et siège actuellement comme directeur exécutif de la Fondation journalisme en réflexion.

Dernier Tweet :

The @ifjasiapacific ,@RSF_AsiaPacific , & @CPJAsia reaffirm that amidst the ongoing political turmoil in the Maldi… https://t.co/kZ2GBn3RV1