RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une émission jugée trop critique supprimée par le gouvernement

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières manifeste son inquiétude après l'éviction du journaliste Javier Molina de la chaîne de télévision Cablenoticias, devenue publique en juillet 2008, où il animait depuis deux ans le programme d'opinion "Sobremesas de entorno". C'est à la suite du rachat de la chaîne par l'État que le journaliste a reçu trois avertissements des nouveaux administrateurs désignés par le gouvernement, qui l'ont sommé de modifier sa ligne éditoriale. Manifestant son désaccord à l'antenne, le 19 novembre 2008, Molina s'est vu supprimer son émission, la direction invoquant de "simples changements de programmation". "Sobremesas de entorno" est la troisième émission supprimée depuis que l'Agence de garantie des dépôts (AGD) a procédé à la reprise de trois médias privés. Le 1er décembre, Cablenoticias a également retiré de sa grille le programme "Mano a mano", animé par le journaliste Francisco Pinoargotti. Le 24 novembre, une autre émission satirique animée par ce dernier, "Buenos muchachos", a disparu des écrans de la chaîne Gama TV.

"Ces procédés révèlent une grave confusion entre 'média d'État' et 'média de l'État'. Le statut public d'une chaîne ou d'une radio ne doit en rien la priver de sa capacité à faire jouer le pluralisme éditorial, à participer à la libre circulation des idées et des opinions", a déclaré Reporters sans frontières.

Pour des informations complémentaires sur le cas Pinoargotti, cliquer ici (anglais seulement): http://www.ifex.org/en/content/view/full/99199

Dernier Tweet :

Nepal: @FORUMFREEDOM is concerned that a government body mandated to regulate media content grilled Gunaraj Luitel,… https://t.co/XB7zTUUHnN