RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste de la Radio Inti Pacha poursuivi pour "rébellion" suite à des manifestations nationales des communautés indigènes contre la nouvelle loi minière

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières souhaite obtenir des autorités des explications concernant les motifs et les circonstances de l'arrestation, le 20 janvier 2009 à Ñaño Loma (région de Pichincha, Nord), de Francisco Farinango, de la radio communautaire Radio Inti Pacha. Cette arrestation est intervenue en marge de manifestations nationales des communautés indigènes contre la nouvelle loi minière qui, localement, ont viré à l'affrontement avec les forces de l'ordre.

Farinango a été arrêté avec trois autres membres de la communauté Tupigachi. Selon des sources policières citées dans la presse nationale, le journaliste est accusé d'avoir "incité" ses compagnons à manifester. Au total, neuf personnes ont été détenues et six autres blessées à l'issue de cette mobilisation.

Farinango a été remis en liberté le 21 janvier. Néanmoins, les poursuites judiciaires pour "rébellion" engagées contre lui et les membres de sa communauté arrêtés au même moment sont maintenues.

"Reporters sans frontières se félicite de cette remise en liberté mais plaide une nouvelle fois pour que la justice fasse preuve de prudence. Que Francisco Farinango soutienne les revendications de sa communauté n'exclut pas qu'il ait voulu faire son travail d'information lors des manifestations. La procédure doit être juste et ne doit pas servir à pénaliser Inti Pacha en s'en prenant à l'un de ses journalistes", a déclaré l'organisation.

Dernier Tweet :

La Oficina del Alto Comisionado para la Paz censura programa de televisión https://t.co/vrMeQ0R6jW @FLIP_org @Karisma #Colombia