RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Carlos José Orellana, premier collaborateur des médias assassiné au Salvador en 2014

Reporters sans frontières est profondément choquée par l'assassinat de Carlos José Orellana, cameraman de la chaîne locale Canal 99 de Santiago de María, tout près de son domicile.

D'après une source policière, deux individus ont poignardé à mort Carlos José Orellana près de son domicile à Santiago de María (Est), le 12 juillet 2014. Ce jeune cameraman de 23 ans officiait pour la chaîne de télévision locale Canal 99. Une enquête a été ouverte sur son meurtre mais aucun mobile n'a encore été avancé.

"Reporters sans frontières demande à ce que toute la lumière soit faite sur cet assassinat, ses auteurs et ses commanditaires," déclare Camille Soulier, responsable du bureau Amériques de l'organisation. "Nous exhortons les autorités salvadoriennes à ne pas écarter le mobile professionnel".

Classé 38e sur 180 au Classement de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières en 2014, le Salvador jouit d'une certaine stabilité au regard de la liberté de l'information. Le dernier assassinat d'un journaliste dans le pays remonte à avril 2011, lorsqu'Alfredo Hurtado, cameraman de Canal 33 était abattu de onze balles dans le corps. L'enquête n'a révélé aucun mobile. L'insécurité et la virulence des affrontements entre les gangs sont souvent tenues pour responsables des assassinats au Salvador.

Dernier Tweet :

Germany: draft bill on social networks raises serious free expression concerns https://t.co/qDZhcfyAki… https://t.co/dZJZUMEP9F