RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le correspondant de l'AFP et de RFI libéré

(JED/IFEX) - Journaliste en danger (JED) exprime sa satisfaction à la suite de la libération, jeudi 15 octobre 2009, de Rodrigo Angue Nguema, correspondant à Malabo, en Guinée Equatoriale, de l'AFP (Agence France-Presse) et de RFI (Radio France Internationale). Le journaliste venait de passer 4 mois à la prison de Black Beach où il était détenu pour diffamation à l'endroit de Mamadou Jaye, Directeur de la compagnie nationale aérienne (CEIBA Intercontinentale).

La libération de Nguema a été décidée par la Cour d'appel de Malabo qui n'a retenu aucune infraction à sa charge. Par contre les deux médias internationaux (RFI et AFP) sont condamnés à payer la somme de 40 millions de FCFA, (environ 85 000 $US) de dommages intérêts à M. Jaye pour diffamation et calomnie.

Pour rappel, le journaliste était poursuivi depuis le mois d'avril 2009 par le parquet de Malabo à la suite de la diffusion et de la publication, samedi 11 avril 2009, par RFI et AFP d'une information mettant en cause le Directeur Général de CEIBA Intercontinental.

Selon une source de cette compagnie, citée par Nguema, M. Jaye aurait fuit le pays entre fin février et début mars 2009, avec 3,5 milliards de FCFA (environ 7 millions $US). Cette source avait avoué, samedi 11 avril 2009, à Nguema qu'elle avait tiré cette information sur internet. Face à ce retournement, et sur initiative du journaliste, RFI et AFP avaient aussitôt diffusé et publié un démenti et le droit de réponse de M. Mamadou Jaye.

Se sentant lésé, M. Jaye avait exigé que les deux médias, solidairement avec le journaliste, l'indemnisent avec 3,5 milliards de FCFA, soit le même montant dont il était accusé d'avoir détourné.

Dernier Tweet :

Will a new wave of Israeli legislation diminish internet freedoms? https://t.co/Nb1PjkXkcT @7amleh