RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Quatre journalistes reconnus coupables de trahison libérés après avoir obtenus une grâce présidentielle

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières est soulagée d'apprendre que le gouvernement éthiopien a accepté de gracier, le 20 juillet 2007, 38 membres de l'opposition, dont les quatre journalistes Andualem Ayele, rédacteur en chef d'"Ethiop", Mesfin Tesfaye, rédacteur en chef de "Abay", Wonakseged Zeleke, rédacteur en chef d'"Asqual" et Dawit Fassil, rédacteur en chef adjoint de l'hebdomadaire disparu "Satenaw".

"Nous recevons enfin une bonne nouvelle dans cette interminable affaire. Nous restons cependant vigilants. Si le Premier ministre Meles Zenawi a tenu compte des appels de la communauté internationale, nous n'oublions pas qu'il a conditionné leur libération à la signature d'un texte dans lequel ils acceptent de présenter leurs "excuses au peuple éthiopien" pour les "erreurs commises en novembre 2005". Cette affaire ne sera définitivement close que lorsque Zelalem Guebre et Abey Gizaw seront également libérés de toutes les accusations qui pèsent contre eux", a déclaré l'organisation.

Zelalem Guebre, rédacteur en chef de "Menilik", et Abey Gizaw, rédacteur en chef de "Netsanet", ont été jugés par contumace et ne bénéficient pour l'instant pas de cette grâce (pour le cas Guebre, consulter les alertes de l'IFEX du 17 July 2007 et 28 juin 2005; pour le cas Gizaw, consulter les alertes du 17 juillet 2007, 22, 13, 9 et 5 décembre 2005, entre autres).

Ils ont tous été condamnés, le 16 juillet, à des peines allant de 18 mois de prison à la perpétuité.

Dernier Tweet :

Egyptian authorities have abducted well-known journalist and blogger Wael Abbas https://t.co/3ZRcR922Pa @anhri https://t.co/YGLiWaouRj