RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les défenseurs de la liberté d'expression condamnent l'attaque contre Charlie Hebdo

Les gens se rassemblent en solidarité avec les victimes d'une attaque contre le magazine satirique Charlie Hebdo, à Paris, le 7 janvier 2015
Les gens se rassemblent en solidarité avec les victimes d'une attaque contre le magazine satirique Charlie Hebdo, à Paris, le 7 janvier 2015

AP Photo/Thibault Camus

Les défenseurs de la liberté d'expression du monde entier réagissent à l'attaque qui s'est déroulée aujourd'hui dans le magazine satirique français Charlie Hebdo qui, selon The Guardian, a fait dix victimes parmi les employés de l'hebdomadaire, deux parmi les forces de l'ordre, et laissé d'autres personnes grièvement blessées.

Vers 11 h 30 le 7 janvier 2015, deux hommes armés ont pris d'assaut les bureaux de Charlie Hebdo, situés dans le 11e arrondissement de Paris, et ont ouvert le feu.

Les assaillants ont pris la fuite et sont activement recherchés. Les autorités françaises ont relevé l'alerte terroriste nationale à son plus haut niveau, et ont renforcé la sécurité autour des bureaux de presse, des écoles, des lieux de culte et des centres de transport à Paris.

L'attaque d'aujourd'hui sur Charlie Hebdo - bien qu'indéniablement la plus violente que la publication ait connu - n'était pas la première. En 2011 déjà, les bureaux du magazine avaient été incendiés après avoir publié un numéro spécial, dans lequel le prophète Mahomet, « rédacteur en chef spécial », signe l'éditorial et commente l'actualité.


Les défenseurs de la liberté d’expression réagissent

Parmi les nombreux membres de l'IFEX qui condamnent l'attaque, Reporters sans frontières (RSF), une organisation basée à Paris en France, indique que l'attaque d'aujourd'hui « marque un jour noir dans l'histoire de notre pays. »

Cartoonists Rights International Network (CRNI) a également publié une déclaration puissante : « Nous sommes admiratif devant le courage des caricaturistes français de Charlie Hebdo, nous attendons avec impatience le prochain numéro, et admirons une société et un environnement qui favorise ce niveau de liberté d'expression. »

Thomas Hughes, directeur générale de ARTICLE 19 a qualifié l'attaque « ... d'acte d'une lâcheté déplorable et malveillante qui doit être universellement condamné. »

Barbara Trionfi, directrice générale par intérim de International Press Institute (IPI) a déclaré que l'attaque « représente un assaut sur les valeurs démocratiques. »

Et Jodie Ginsberg, directrice générale de Index on Censorship a noté que : « la capacité à nous exprimer librement est fondamentale pour une société libre. Cela inclut la liberté de publier, de tourner en dérision, de faire rire, de critiquer, même si cela peut offenser d'autres personnes. Ceux qui veulent faire taire la liberté d'expression ne doivent jamais l'emporter. »

D'innombrables autres membres de l'IFEX ont publié leurs réflexions sincères sur les événements d'aujourd'hui dont entre autres : Freedom House, The World Association of Newspapers and News Publishers, Foro de Periodismo Argentino, the International Publishers Association, PEN International, Human Rights Watch,The International Federation of Journalists, The Committee to Protect Journalists, Canadian Journalists for Free Expression, Norwegian PEN, the Inter American Press Association, the World Association of Community Radio Broadcasters, Freedom Forum, Espacio Público, The Egyptian Organization for Human Rights, the Electronic Frontier Foundation, Instituto Prensa y Sociedad de Venezuela, Pacific Freedom Forum, The Alliance of Independent Journalists et de nombreux autres.


Mouvement de solidarité mondiale

Les défenseurs de la libre expression ont vite été rejoints dans leur élan de solidarité avec les victimes de l'attaque de Charlie Hebdo.

Peu de temps après l'attaque, les utilisateurs de médias sociaux ont lancé une campagne de solidarité en utilisant le hashtag « #jesuischarlie », qui, selon Bloomberg, a été utilisé dans 623 000 messages Twitter aujourd'hui.

Des dizaines de milliers de personnes se sont également recueillies dans les lieux publics en soutien aux victimes de l'attaque. Le Monde a mis en place une carte Google de ces rassemblements à travers le monde, qui vont de la France à l'Égypte, en passant par la Colombie, les États-Unis et la Russie.

Une pléthore de dessins a également été publiée en réponse à l'attaque. Index on Censorship a compilé les réponses des dessinateurs aux événements d'aujourd'hui.

Dans une déclaration publiée aujourd'hui sur le site de PEN International qui comprenait les réactions de nombreux auteurs de renom, Salman Rushdie, lui-même victime de menaces de mort pour ses écrits, s'est exprimé :

« Je suis solidaire avec Charlie Hebdo, comme nous devons l'être tous, pour défendre l'art de la satire, qui a toujours été une arme de la liberté contre la tyrannie, la malhonnêteté et la bêtise ».


[MISE À JOUR: 8 Janvier 2015] Index on Censorship, Comic Book Legal Defense Fund, freeDimensional, PEN America, FreeWord, Reporters sans frontières et English PEN ont publié un appel à tous ceux qui croient dans le droit fondamental à la liberté d'expression à publier les dessins ou les unes de Charlie Hebdo le 8 janvier à 14 h GMT. Les membres de l'IFEX qui ont participé à cet appel : ARTICLE 19, PEN America, Reporters Without Borders, Index on Censorship, et PEN Canada.

Dernier Tweet :

Municipales 2017: Un evento con entrada restringida a la prensa https://t.co/R1Ejb1rGlN #Municipales2017 #Venezuela… https://t.co/QvGdYbX4m8