RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Des policiers envahissent une station de radio et agressent deux employés des media

(MFWA/IFEX) - Le 5 août 2008, des policiers ont envahi les locaux de Radio Gold, une station de radio FM proche de l'Opposition basée à Accra, et se sont mis à brutaliser les gens, y compris un employé de la station et un maquettiste de journal.

Fred Ayensu Lindsay, le contrôleur financier de la station, et Mohammed Caliph, maquettiste du "Daily Guide", un journal indépendant, ont été agressés tandis que Lindsay a été brièvement détenu au commissariat de Police de Dansoman à Accra.

Le correspondant de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté que l'incident a eu lieu après que Radio Gold a interviewé un activiste du parti au pouvoir, le New Patriotic Party (NPP), que certains membres du parti d'Opposition, le National Democratic Congress (NDC) avaient amené à la station pour s'être prétendument impliqué dans des actes frauduleux dans le cadre du programme national d'inscription des électeurs actuellement en cours.

L'interview avait attiré une grande foule à la station de radio, y compris un responsable du NPP qui n'était pas content du fait que le suspect n'avait pas plutôt été remis à la Police. Il a ensuite décidé de le remettre aux mains des policiers mais cet acte n'a pas été bien accueilli par les partisans du NDC, ce qui s'est soldé par le désordre.

Selon le correspondant, c'était en ce moment que les policiers ont envahi la station et se sont mis à battre les gens sans distinction. Lindsay qui était en train d'utiliser son téléphone cellulaire a été agressé pour avoir prétendument filmé l'incident. Il a été conduit au commissariat de Police. Il a ensuite été accusé de faire obstacle au travail de la Police.

Pour l'heure, l'action policière a été dénoncé tous azimuts. L'Association des Journalistes du Ghana (GJA) lance un appel à tous les Ghanéens de saisir la Commission National pour les Médias de toutes les doléances éventuelles contre les médias.

Dernier Tweet :

Altans verdict draws global outcry: Turkey no longer a state of law https://t.co/hSgZ16mmQV @P24Punto24 @IFJGlobal… https://t.co/mIFvt7DLUG