RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un sympathisant de l'opposition accordé la liberté provisoire

(MFWA/IFEX) - Le 19 février 2010, Nana Darkwa, un sympathisant du parti d'opposition qui a été détenu pour avoir prétendument impliqué un ancien président du Ghana, M. Jerry John Rawlings, dans un incendie qui a ravagé le domicile de celui-ci, a été accordé la liberté provisoire sous caution, suite à une demande déposée à cet effet par son avocat.

Transporté de joie, M. Kwame Akuffo, l'avocat de M. Darkwa, a confié à la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) que son client a été accordé la liberté sous caution contre paiement de la somme de GH cedis 400 (environ 278$US) et présentation d'une caution.

M. Darkwa, qui serait un sympathisant du parti d'opposition New Patriotic Party (NPP), a été arrêté à l'instigation de M. Kofi Adams, aide spécial de l'ancien président, suite à des allégations qu'il a faites sur les antennes de Top Radio, une station de radio privée, lors d'un programme de revue des journaux. Selon ces allégations, l'ancien président a délibérément mis le feu à son domicile le 14 février pour qu'il puisse se faire installer ailleurs.

M. Adams avait confié à Joy FM, une station de radio privée, que "le monsieur a fait une déclaration catégorique selon laquelle l'ancien président a incendié son domicile; il m'a défié, son porte-parole, de contester sa déclaration, et a dit qu'il était conscient que l'ancien président a incendié son domicile".

M. Darkwa a été inculpé de "publication de fausses informations avec l'intention de porter préjudice au grand public", une inculpation prévue par l'article 208 du code pénal du pays.

Dernier Tweet :

MISA-Zimbabwe oppose ICT Minister's proposal to merge 3 Cyber Bills into 1, as it has potential to undermine fundam… https://t.co/OfXTWIs66W