RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

La station de radio North Star est la cible d'attaques répétées

(MFWA/IFEX) - Le 9 juin 2010, la Direction de North Star, une station de radio indépendante basée à Tamale, la capitale de la région du Nord du Ghana, a interdit indéfiniment aux membres du parti au pouvoir, le National Democratic Congress (NDC), de participer aux programmes de la station.

Selon la Direction, la décision de les suspendre a été prise en vue de protéger la station des attaques fréquentes menées par des personnes qui seraient des sympathisants du NDC.

Le directeur de North Star, M. Adams Cockra, a confié à la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) que la première attaque a eu lieu le 8 juin après un programme de revue des journaux qui a discuté d'une manifestation organisée par l'une des factions du conflit.

Deux familles royales au nord du Ghana, les Andani et les Abudu, sont impliquées dans une querelle qui a divisé les deux clans selon les orientations des partis politiques principaux du Ghana. La Radio North Star appartient à El hadj Aliu Mahama, un Abudu et ancien Vice-Président du Ghana lors de l'administration de M. John Kufuor.

Cockra a prétendu que le panéliste du NDC a incité les Andani contre la station au cours du programme, ce qui a fait qu'ils ont dû mettre un terme brusque au programme.

Le 9 juin, les assaillants auraient encore agressé et détruit les vitres de la station.

En réactions aux allégations, M. Tanko Computer, directeur des opérations du NDC, a distancié le parti de l'attaque en disant que celui-ci ne soutient pas des actes de violence. Il a affirmé qu'il s'est entretenu avec la Direction de la station et qu'il mènerait sa propre enquête sur l'affaire.

Lors d'un entretien avec le commandant de Police en charge de la métropole, le commissaire de Police adjoint Caesar Abanga, il a confirmé l'attaque mais a ajouté qu'il ne pouvait blâmer aucun groupe en particulier puisque les plaignants ne collaboraient pas avec la Police pour mener l'enquête à bien. Toutefois, Cockra a rejeté la position de la Police.

Dernier Tweet :

Yangon police dispersed peace march in Burma on May 12 https://t.co/uLvTq8UIMw "Why do these thugs enjoy such impun… https://t.co/2gM4wr65oY