RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le rédacteur d'un journal détenu pendant six heures puis libéré sans charge

(MFWA/IFEX) - Prince Prah, rédacteur de "Daybreak", un hebdomadaire basé à Accra, qui a été détenu le 16 mars 2011 par l'agence ghanéenne des renseignements, le Bureau national des Renseignements (BNI), a été libéré sans conditions à environ 21h30 TU le même jour.

Prah a confié à la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) que pendant sa détention illégale de six heures, il a été interrogé sur une vaste gamme de questions, y compris la source des informations qu'il a utilisées pour la publication d'un article, le 15 mars, sur un grand remaniement présumé au niveau du haut commandement des forces armées.

L'article titré : "Going! Going! . . . Chief of Defence Staff on his way out?" [Une fois, deux fois . . . le départ du chef d'état-major de la Défense?] a prétendu que le général de corps d'armée Peter Augustine Blay, le chef d'état-major de la Défense des forces armées ghanéennes, serait remplacé.

Selon le rédacteur, il a été malmené par deux agents du BNI qui l'ont menotté, poussé sans ménagement dans leur voiture et conduit d'abord au siège national du BNI. Après deux heures, il a été conduit au siège régional et détenu jusqu'à environ 21h30 TU avant qu'il ne soit libéré.

Dernier Tweet :

Philippines: Speak truth to power, keep power in check https://t.co/3JnxMnJ4WY "... the paramount duty of a free pr… https://t.co/hXI00qT2Bs