RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Des manifestants proches du parti au pouvoir arrêtés par la police

(MFWA/IFEX) - Le 3 aout, 2011 la police de la région Volta a fait échouer une manifestation organisée par des membres du National Democratic Congress (NDC), le parti au pouvoir au Ghana. Huit manifestants ont été arrêtés pour avoir entamé des manifestations sans autorisation, selon la police.

Le groupe, Volta Youth Action, était descendu dans les rues de la capital régionale Ho pour protester contre le ministre de la région Joseph Amenowode et le Maire de la ville Isaac Kodobissah, les accusant d'incompétence. D'après les manifestants, la région qui est le fief du parti NDC, aurait été privée de projets développement à cause de l'incompétence des deux hommes.

Selon El hadj Misbaw, deux de ses collègues manifestants ont été malmenés par la police pour avoir résisté à l'arrestation qu'ils ont jugée illégale.

Cependant, le Commissaire régionale de police, Alex Bedie a justifié l'action de la police en disant qu'en plus du fait que les manifestants n'avaient pas obtenu l'autorisation de faire la marche, ils manquaient de crédibilité comme le ministre régional se doutait de l'existence d'un tel groupe au sein du parti.

La MFWA est attristée par l'autoritarisme de la police contre des citoyens qui exerçaient leur droit légitime de protester de manière non-violente. A maintes occasions, la police a contrecarré les efforts des citoyens.

En mars dernier des professeurs qui manifestaient au moment où leurs responsables se réunissaient avec la Commission de Travail et des représentants du Ministère de l'Education ont été agressés et impitoyablement malmenés par la police pour avoir exercé un droit protégé par la constitution.

Dernier Tweet :

Indonesia told to respect media freedom in Papua after expelling BBC reporter Rebecca Henschke.… https://t.co/NyPOwr95uy