RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Deux journalistes agressés, un d'entre eux brièvement détenu

(MFWA/IFEX) - Le 6 septembre 2007, Nasser Diallo, reporter de Nostalgie FM, a été malmené par des responsables de la Coordination des Associations des Jeunes de Guinée (CAJEG).

Le chef du groupe, Alassane Sylla, a détenu Nasser pendant des heures et confisqué son micro et son magnétophone. Le correspondant de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté que l'incident a eu lieu à Dalaba, une préfecture située à environ 320 km au nord de la capitale, Conakry. Le journaliste a effectué le voyage pour faire des investigations sur les activités du groupe qui a été lié au Conseil National des Jeunes de Guinée (CNJG), un instrument de propagande du Président Lansana Conte.

Diallo, qui a raconté l'épreuve pénible au correspondant de la MFWA, a affirmé que "je suis allé vers Alassane Sylla, micro en main pour l'interviewer quand il m'a giflé. Je ne lui ai rien dit. Il m'a libéré sur la pression des participants à la réunion, mais il ne m'a pas encore restitué mon matériel de reportage."

Un autre journaliste, Chérif Papus Gono, reporter du Groupe de Presse Le Lynx-La Lance, qui a photographié la scène, a été giflé par des agents de sécurité au sein du groupe. Il a dit à la MFWA que ces agents l'ont roué de coups et l'ont insulté. Il a ajouté que dans l'échauffourée, son téléphone portable et sa caméra ont été volés.
Impénitent, Sylla a dit aux deux journalistes "qu'il s'en fout" et leur a demandé "d'aller se plaindre où qu'ils veulent."

Dernier Tweet :

Refugee and journalist: Who are the 'infogees' in Oceania? "Creating a new category of refugee - what we are callin… https://t.co/oA1z3ldI3Q