RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste de la RTG agressé par un militaire en présence de ses collègues

(MFWA/IFEX) - Le 29 octobre 2009, Fana Soumah, présentateur de journal télévisé de la Radiodiffusion-Télévision Guinéenne, la station publique, a été agressé par un élément de l'armée nationale.

Soumah aurait été giflé et injurié par le militaire au moment où il se rendait à la station pour présenter le journal de 13h00.

Le correspondant de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté que l'incident a eu lieu à Koloma, une banlieue de la région nord-est de Conakry, la capitale guinéenne. Le militaire aurait barré le passage à la voiture du journaliste et empêché celui-ci de poursuivre sa route.

Selon le journaliste, quand il a essayé de vérifier pourquoi le passage lui était barré, le militaire lui a répondu : "Bâtard de journaliste. Si tu es pressé, va te faire foutre". Il est ensuite sorti de sa voiture pour gifler le journaliste. Selon Soumah, le militaire l'a fait sortir de force de sa voiture et l'a agressé en présence de ses collègues militaires.

"Après, il est remonté dans sa voiture en m'insultant, me traitant de bâtard, de chien, me disant que je pouvais aller me plaindre où je voulais, il s'en foutait", a précisé Soumah.

Par ailleurs, deux correspondants de Radio France Internationale (RFI) et de la British Broadcasting Corporation (BBC), qui ont fui le harcèlement et les menaces persistants des militaires suite à la crise politique du pays, vivent avec leurs familles à Dakar, au Sénégal voisin. Un militaire leur aurait dit : "On a suivi vos reportages sur les événements de ce matin : vous êtes des hommes morts, vous et vos familles".

La MFWA est profondément consternée par le fait que les militaires harcèlent impunément les journalistes et les citoyens guinéens. L'organisation fait appel au capitaine Moussa Dadis Camara pour qu'il rappelle ses collègues à l'ordre en vue de permettre aux journalistes de faire leur travail sans crainte.

Dernier Tweet :

Pedro Jaimes lleva tres meses detenido arbitrariamente en vergonzoso accionar del régimen venezolano… https://t.co/XhxZwDEXbv