RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un préfet ferme une station de radio en Guinée

MISE À JOUR: Une station de radio censurée par le gouvernement guinéen (CPJ, 30 août 2012)

(MFWA/IFEX) - Le 26 août 2012 - Zakaria Camara, le préfet par intérim de N'zérékoré, ville située à environ 1000 km au sud de la capitale, Conakry, a fermé Liberté FM qui émet dans cette ville sans aucun motif.

Camara a également chassé les journalistes de la station et les a qualifiés de personae non gratae.

Le correspondant de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté que le préfet par intérim avait invité Alpha Saliou Diallo, le directeur de la radio Liberté FM, dans son bureau pour l'informer de la décision des autorités de fermer la station.

"Je n'ai pas compris la raison de la fermeture de ma radio. Je n'ai rien fait de nature à compromettre la quiétude dans la cité, mais ils m'ont informé et j'ai obéi", a dit Diallo.

Selon Diallo, le Conseil National de la Communication, l'instance de régulation des médias, a affirmé qu'il n'avait aucune information au sujet de la fermeture de sa station de radio.

La MFWA s'associe aux associations de presse en Guinée pour condamner cet acte perturbateur et inexplicable. Elle exige que l'interdiction de diffuser imposée à la radio Liberté FM soit levée immédiatement.