RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste condamné à un mois de prison pour "diffamation"

(RSF/IFEX) - Joseph Guyler C. Delva, président de la Commission indépendante d'appui aux enquêtes relatives aux assassinats de journalistes (CIAPEAJ) a été condamné, le 10 décembre 2008, à un mois de prison pour "diffamation" par le tribunal correctionnel de Port-au-Prince. L'avocat du journaliste a annoncé son intention de faire appel, ce qui suspend de fait la condamnation. Joseph Guyler C. Delva a été condamné suite à une plainte du sénateur Rudolph Boulos, titulaire, selon lui, d'un passeport américain alors que la Constitution haïtienne de 1987 proscrit la double nationalité. Le journaliste a également, à plusieurs reprises, reproché au sénateur de bloquer l'enquête sur l'assassinat, le 3 avril 2000, de Jean Dominique, directeur de la station Radio Haïti Inter. "Indépendamment de la nature diffamatoire ou non des propos condamnés, sur lesquels nous n'avons pas à nous prononcer, nous récusons le principe d'une peine de prison pour 'diffamation'. Nous espérons donc que ce jugement sera infirmé en appel", a déclaré Reporters sans frontières.

Pour des informations complémentaires sur le cas Dominique, cliquer ici: http://www.ifex.org/fr/content/view/full/92232

Dernier Tweet :

#Colombia: Diecinueve años del crimen de Estado contra Jaime Garzón https://t.co/QSz4CqpSrB @FLIP_org @Impunidad_FLIP @PVacaV