RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une station de radio détruite par un incendie

(CPJ/IFEX) - New York, le 26 avril 2011 - Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a condamné l'incendie criminel contre la radio communautaire Tèt Ansanm Karis et a appelé les autorités locales à traduire les coupables en justice. L'incendie a détruit les bureaux de la station et tous les équipements, laissant la ville de Carice, au nord est du pays sans station de radio locale.

Selon les bulletins d'informations et les interviews du CPJ, des hommes armés identifiés comme des partisans d'un candidat pour les élections législatives ont fait une descente dans l'après midi du jeudi mettant le feu à la station de radio et le centre culturel qui l'abritait avec quelques résidences du voisinage ainsi que la bibliothèque communautaire. Selon un communiqué du directeur de la radio, Annol Phylidor, le bureau et tous les équipements ont été réduit en cendres. Aucun blessé n'a été signalé.

Dans une interview avec le CPJ, Sony Esteus, le directeur de communication de l'association des communicateurs et diffuseurs de Haïti, SAKS, et la représentation Haïtienne de l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC), disent que l'attaque a eu lieu après que la station a diffusée les résultats de la couverture des élections législatives controversées et annoncés jeudi.

Selon Esteus les incendiaires ont été clairement identifié par le personnel de la radio et des voisins comme étant des partisans de Jean Berthole Bastien, le candidat sortant du parti de l'Unité du département Nord Est. Le pouvoir de Bastian a été renversé dans les décomptes finales du 20 mars après une avance sur les premiers résultats de l'élection sur son rival, candidate de Solidarité, Fanèse Laguerre, selon un communiqué de l'Ambassade des ÉU.

"Les autorités haïtiennes doivent traduire en justice les auteurs de cette attaque vicieuse contre la radio Tèt Ansanm Karis et veiller à ce que la station de radio soit autorisée à couvrir des sujets politiques sans aucune crainte de représailles", a déclaré Joël Simon le directeur exécutif du CPJ.

Associated Press a rapporté lundi que la certification des résultats des élections législatives pour 19 circonscriptions dans le pays ont été retardées suite à des divergences dans le nombre de votes déclaré par la commission électorale d'Haïti. L'ambassade américaine à Port au Prince a demandé à la commission d'expliquer le renversement spectaculaire dans 18 circonscriptions entre les chiffres du vote préliminaire et ceux du vote final, selon la presse. Dans tous les cas, les 18 circonscriptions en question ont favorisé le parti de l'Unité du Président sortant René Préval. Des manifestations sporadiques, parfois violentes, ont été signalées dans la journée à travers le pays, selon les informations disponibles.

La Radio Tèt Ansanm Karis, fondée en 2005 avec le support du centre pour la culture et le développement de Carice, était la seule station qui déservait la ville peuplée de 10 000 personnes et qui fait frontière avec la République Dominicaine. En plus des éditions d'informations, la station diffusait des programmes sur l'éducation, l'environnement et la culture.

Dernier Tweet :

Sujeto intenta apuñalar a periodista hondureño mientras transmitía en directo https://t.co/Xur1EwiDn1 @clibre… https://t.co/EPNGZmkYfB