RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Des locaux de la chaîne NDTV saccagés par des intégristes hindous

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières déplore l'attaque, le 19 janvier 2008, des locaux de la chaîne NDTV par une vingtaine d'intégristes hindous à Ahmedabad, dans l'Etat du Gujarat (Ouest).

Les assaillants, armés de crosses de hockey et de barres de fer, appartenaient au groupe peu connu Hindu Samarajya Sena. Ils ont détruit des portes, fenêtres, climatiseurs, ordinateurs, téléphones et équipements techniques, et ont couvert les locaux d'affiches accusant les journalistes de la chaîne d'être des traîtres. Ils s'en sont aussi pris à deux employés présents lors de l'attaque, qui ont été hospitalisés.

Ce violent incident fait suite à l'organisation d'une enquête d'opinion télévisée visant à décerner le "Bharat Ratna", la plus haute récompense offerte à un citoyen indien. Les téléspectateurs étaient appelés à voter par SMS, parmi une liste comprenant le peintre internationalement reconnu, MF Hussain. Ces dernières années, l'artiste a été forcé de vivre en exil à Dubaï et à Londres, après que des fondamentalistes hindous lui avaient violemment reproché d'avoir peint des divinités à moitié nues. Des extrémistes ont été jusqu'à mettre sa tête à prix en 2006.

Le chef du Hindu Samrajya Sena, Ashok Sharma, a revendiqué l'assaut sur NDTV, accusant la chaîne d'avoir mis en avant le peintre. La police n'a pas encore réussi à l'appréhender. L'attaque a été condamnée par un ministre du Gujarat et les principaux partis politiques.

Dernier Tweet :

Lebanese Internal Security Forces arrest prominent LGBT rights activist, pressure him to cancel Beirut #Pride2018 e… https://t.co/5IHwAaWCT7