RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une militante pour le droit à l'information tuée par balle

(RSF/IFEX) - le 17 août 2011 - Reporters sans frontières est profondément choquée par l'assassinat de la blogueuse et activiste Shehla Masood, le 16 août 2011 au matin, devant son domicile à Bhopal (centre du pays). Militante en faveur du Right to Information (RTI) Act depuis 2009, elle se rendait à une action de soutien pour Anna Hazare, figure de la société civile à l'origine d'une campagne anti-corruption et arrêté le même jour.

Le Right to Information Act, adopté en 2005, donne aux Indiens l'accès à certains documents publics officiels mais les citoyens faisant usage de ce droit sont fréquemment pris pour cible. En 2010, pas moins de dix personnes auraient été assassinées pour leur demande d'informations, souvent sur des sujets sensibles pour les autorités locales.

Shehla Masood, âgée de 39 ans, a été tuée d'une balle dans le cou alors qu'elle montait en voiture pour se rendre à la manifestation. Ses agresseurs n'ont pas été identifiés.

La blogueuse avait déjà été menacée par le passé. Il y a trois ans, elle avait porté plainte contre un officier de police, pour harcèlement. Aucune suite n'ayant été donnée à cette affaire, elle avait écrit une lettre au directeur général de la police, expliquant qu'elle craignait pour sa vie, dès janvier 2010.

Plusieurs pages Facebook ont été créées en sa mémoire : "Shelhla Masood, a tribute", "R.I.P. Shehla Masood" ou encore "Punish Shehla Masood's Killers".

Reporters sans frontières demande aux autorités indiennes une enquête impartiale et indépendante en vue de retrouver l'assassin de Shehla Masood et appelle à la protection des militants du RTI et au respect du droit à l'information dans le pays.

Dernier Tweet :

IFEX is hiring! We’re looking for a talented individual for the position of Projects Specialist to join our Secreta… https://t.co/ApSFuRfaT3