RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

INDEX ON CENSORSHIP REND HOMMAGE À UN DÉNONCIATEUR ISRAÉLIEN

Mordechai Vanunu est un technicien nucléaire qui purge une peine de 18 ans de prison pour avoir dénoncé le programme secret d'armes nucléaires en Israël. Il compte parmi les six personnes honorées la semaine dernière par Index on Censorship comme « champions de la libre expression ».

Lors d'une cérémonie de remise à Londres, Index on Censorship a présenté son Prix de la Défense la plus courageuse de la Liberté d'Expression en 2004 à Meir Vanunu, qui l'a accepté au nom de son frère. « Voici une récompense importante pour un homme dont les gestes sont basés sur le problème de la censure de la question nucléaire et de la censure de ce qui lui est arrivé au cours des dix-huit dernières années », a déclaré Meir.

« J'ai informé Mordechai de la récompense et il s'est dit très heureux; il a dit souhaiter pouvoir recevoir lui-même le prix. Malheureusement, il est toujours en détention solitaire ».

Vanunu a été enlevé en 1986. Après un procès secret, il a été condamné à 18 ans de prison pour avoir révélé des détails du programme secret d'armes nucléaires d'Israël à un reporter du « Sunday Times ». À l'époque, il travaillait comme technicien nucléaire dans une usine secrète d'armes nucléaires à Dimona.

D'après Meir, le gouvernement israélien a réduit Vanunu au silence pour éviter tout embarras politique, pour lui-même et pour les États-Unis. Si Israël admettait ouvertement entretenir un programme d'armes nucléaires, les États-Unis seraient obligés d'appliquer la Loi sur l'aide à l'étranger (Foreign Assistance Act), qui interdit au gouvernement américain d'accorder de l'aide militaire aux pays qui acquièrent secrètement des armes nucléaires, de faire remarquer Index on Censorship. Israël est le plus important bénéficiaire de l'aide militaire américaine.

Alors que Vanunu devrait être remis en liberté en avril 2004, les tenants de la ligne dure du gouvernement israélien veulent prolonger sa peine de prison ou entourer ses mouvements de sévères restrictions, dit Index on Censorship.

Vanunu n'était pas le seul dénonciateur à qui on a rendu hommage pour leur défense de la libre expression. Index on Censorship a décerné son Whistleblower Award [Prix du dénonciateur] à Satyendra Kumar Dubey, un ingénieur tué en novembre 2003 dans la province du Bihar, en Inde, après avoir attiré l'attention sur la corruption officielle dans les grands projets de construction publics, notamment dans la construction d'une route à laquelle il participait.

Un Prix de la musique a été décerné à l'universitaire palestino-américain Edward Said, décédé l'an dernier, et au chef d'orchestre Daniel Barenboim, en reconnaissance de leurs efforts pour promouvoir l'unité et l'harmonie entre Israéliens et Arabes. Ils ont fondé le West-Eastern Divan Orchestra, composé de musiciens israéliens et arabes.

Entre autres lauréats, on compte le photographe iranien Kaveh Golestan, tués en 2003 tandis qu'il couvrait la guerre en Irak, le film sud-africain « Amandla », et les auteurs de « Slave », un livre sur le sort d'une Soudanaise comme enfant esclave.

Index on Censorship a également décerné son prix « Censeur de l'année » au Procureur général des États-Unis John Ashcroft, pour sa promotion du « Patriot Act », très controversé. Cette loi permet les atteintes à la vie privée, nie les voies de droit régulières, réprime la dissidence et habilite le gouvernement des États-Unis à surveiller les habitudes de vie de ses citoyens sans les en avertir, dit Index on Censorship.

Ashcroft prie instamment le Congrès d'approuver des modifications au « Patriot Act » qui vont accroître encore le pouvoir du gouvernement de surveiller les individus et de détenir des personnes soupçonnées de terrorisme.

Index on Censorship décerne des récompenses chaque année à des gens, partout dans le monde, en reconnaissance de leur contribution exceptionnelle à la liberté de parole, à la créativité et à la liberté de l'information.

Pour s'informer sur l'affaire Mordechai Vanunu : http://www.indexonline.org/news/20040322_israel.shtml

Dernier Tweet :

إضغط هنا للمطالبة بالإفراج عن نبيل رجب #ReleaseNabeel #Bahrain @NABEELRAJAB https://t.co/10KfK2fe4t https://t.co/3qBSiiOsVo