RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Sommaire des activités du Congrès et celles qui ont suivi

L'assistance fut nombreuse lors des séances sur les campagnes du Congrès de l'IFEX, ce qui a permis de définir les orientations des activités de campagnes et de revendication au niveau local, régional et international. Des organisations de l'ensemble du réseau de l'IFEX se sont impliquées en concevant, en animant et en participant aux séances suivantes, dont l'élaboration se poursuivra grâce au Programme des campagnes de l'IFEX. Des démarches de campagnes sont également en cours en Azerbaïdjan – nous vous fournirons plus de détails à ce sujet sous peu.

Pour en savoir plus au sujet de l'une ou l'autre de ces initiatives, veuillez contacter l'un des principaux groupes cités comme modérateurs lors de la séance correspondante, ou écrivez à [email protected]

Le Groupe d'observation de la Tunisie (TMG)

Le Groupe d'observation de la Tunisie (TMG), qui compte à ce jour 18 membres de l'IFEX depuis l'ajout de la Fondation Maharat du Liban et du groupe de défense des caricaturistes Cartoonists Rights Network, poursuit ses activités diverses. Pour souligner le 20e anniversaire du coup d'État du président Ben Ali, le TMG coopère avec d'autres groupes des droits de la personne à Washington dans le cadre d'un événement qui aura lieu le 13 novembre et qui rassemblera plusieurs activistes tunisiens. Le membre de l'IFEX Observatoire pour la liberté de presse, d'édition et de création (OLPEC) y sera représenté. Par ailleurs, lors du Congrès de l'IFEX, les membres du TMG ont prévu contribuer à l'évaluation périodique de la situation tunisienne menée par l'ONU, ainsi qu'à d'autres approches de l'ONU et de l'UE. Le 8 novembre prochain, le Réseau arabe d'information sur les droits de la personne (HRInfo) lancera au Caire un rapport sur la publicité payée qui imite le format d'articles de journaux au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Les membres du TMG tentent également de faire retirer l'interdiction de voyager qui pèse sur Mohamed Abbou, ce dernier n'ayant pu se rendre au Caire le 22 octobre à l'invitation de HRInfo dans le but d'observer le procès de l'éditeur Ibrahim Essa. Pour plus de renseignements, veuillez voir http://ifex.org/tunisia/tmg/fr/

Népal

Les membres de l'IFEX CEHURDES (Centre for Human Rights and Democratic Studies) et la Fédération des journalistes népalais, ainsi qu'International Media Support, ont présenté les réussites et les activités les plus récentes de la Mission internationale pour la liberté de la presse et la liberté d'expression au Népal. Parmi les faits saillants, on note une nouvelle mission prévue tôt en 2008, à laquelle participeront différents membres de l'IFEX et autres partenaires, ainsi que des activités d'appui sur le terrain destinées à installer un climat propice à la liberté de parole pendant la période de transition que vit le Népal. L'IFEX poursuit son travail de renforcement des capacités de revendication et d'aide à la formation aux côtés de ses membres népalais.

Poderes Paralelos

Des organisations membres et affiliées de l'IFEX représentant le Mexique, le Honduras, le Guatemala, la Colombie, le Pérou, le Paraguay, le Brésil, le Chili et l'Uruguay, entre autres, étaient présentes lors de cette séance visant à faire face aux graves menaces que posent pour les journalistes, les médias et la liberté d'expression certains groupes désignés comme des « pouvoirs parallèles ». Parmi ces groupes figurent des narcotrafiquants, des groupes mafieux et des cartels illégaux, ainsi que les intérêts politiques et économiques qui y sont liés. Cette initiative régionale est actuellement mise sur pied par les membres de l'IFEX d'Amérique latine avec l'aide de groupes membres et non-membres du monde entier. La démarche consiste à analyser le problème dans différents pays participants, à mettre au point des définitions et des approches communes, à communiquer et à échanger des informations et à élaborer des stratégies axées sur une revendication à plus long terme. La séance a été inaugurée par un discours d'Adriana León de l'Institut presse et société (IPYS) et par la coordonnatrice des campagnes de l'IFEX. Lenina Mesa de Probidad a fait un survol du contexte à l'aide d'études de cas en se concentrant sur l'Amérique centrale, ce qui a donné lieu à une discussion sur l'élaboration de stratégies modérée par Jacinto Rodríguez Munguía de l'IPYS et PRENDE Mexique. La coalition a lancé un appel interne demandant que des actions urgentes soient prises pour contrer les menaces à la liberté d'expression par les « pouvoirs parallèles ». L'action conjointe a reçu l'appui de 32 membres de l'IFEX. Voir : http://www.ifex.org/en/content/view/full/87007/

Afrique

Une séance sur la campagne en Gambie, devant être menée par le Réseau des organisations africaines de défense de la liberté d'expression (NAFEO), a été annulée en raison de l'impossibilité pour plusieurs membres africains de se rendre au Congrès à cause de problèmes de visas. Au lieu de cela, des groupes du Liberia, de la Somalie, de l'Afrique de l'Ouest et de la République démocratique du Congo, menés par Tshivis Tshivuadi de Journaliste en Danger, ont travaillé de concert pour produire une déclaration commune énumérant les enjeux les plus inquiétants et appuyer les efforts locaux du NAFEO, de la Fédération internationale des journalistes et de l'Association mondiale des journaux, qui ont coordonné la Déclaration de Table Mountain. Voir : http://www.ifex.org/en/content/view/full/86987/

La Chine et les olympiques

Carl Morten Iverson du PEN-Norvège a animé une séance sur les efforts de campagnes et de revendication liés à la Chine et aux Olympiques de 2008, à laquelle ont assisté 14 personnes. Le PEN-Norvège, ainsi que le PEN international (Comité des écrivains emprisonnés) et d'autres groupes affiliés du PEN, travaillent avec des groupes comme Amnistie internationale sur l'élaboration de stratégies de revendication. Le PEN-Norvège prévoit lancer un bulletin conjoint en janvier et organiser un séminaire à l'intention des journalistes sportifs en ciblant ces derniers, les étudiants et les autres journalistes avant le printemps 2008. D'autres groupes ont fait part de leurs activités : l'Association mondiale des journaux et le World Press Freedom Committee seront les co-présentateurs d'une conférence sur la Chine au début de 2008; Index on Censorship et Freedom House ont pris part à des activités sur le terrain au Royaume-Uni et aux États-Unis, respectivement; et le Comité pour la protection des journalistes a lancé un rapport de 79 pages intitulé « Falling Short » écrit par et pour les journalistes qui se rendront à Beijing (http://www.cpj.org/Briefings/2007/Falling_Short/China/). Le groupe a souligné le besoin de mettre au point des actions conjointes à travers l'IFEX pour appuyer les activités de revendication des membres.

Groupe d'action sur la Birmanie (Burma Action Group, BAG)

Vingt membres et partenaires de l'IFEX ont formé le Groupe d'action sur la Birmanie en réaction à la crise humanitaire qui sévit dans ce pays. En tant que réseau axé sur la liberté de la presse, la liberté d'expression et l'accès à l'information, le Groupe d'action sur la Birmanie est particulièrement préoccupé par les attaques contre les droits et libertés qui se sont produites lors des événements récents, notamment l'arrestation et la détention de membres de médias birmans et d'autres activistes, la fermeture signalée de publications et journaux privés à Rangoon, la fermeture de l'Internet et la situation critique des médias forcés de s'exiler. Une attention toute particulière a été accordée au journaliste Kenji Nagai, assassiné par les soldats birmans. L'Alliance de la presse de l'Asie du Sud-est, membre de l'IFEX actif dans la région, anime le groupe avec l'appui du personnel de l'IFEX. Depuis le Congrès, de nouveaux membres se sont joints au groupe, ce qui porte à vingt-quatre le total des groupes membres et non-membres. Le groupe souhaite faire de la liberté d'expression et de la nécessité d'une mission d'enquête sur la mort de Nagai les éléments clés du programme de mission de l'ONU lors de sa visite en Birmanie au début de novembre.

AUTRES CAMPAGNES DE L'IFEX ET ACTIVITÉS LIÉES À LA REVENDICATION

Asie du Sud-est

L'Alliance de la presse de l'Asie du Sud-est (SEAPA) organise du 31 octobre au 2 novembre à Bangkok, en Thaïlande, une réunion éditoriale régionale sur les campagnes. Appuyés par le Secrétariat de l'IFEX, des représentants de la SEAPA assisteront à des ateliers sur la préparation d'alertes et les campagnes nationales, régionales et internationales. Les participants partageront leurs expériences en matière de revendication et de campagnes et mettront au point des idées de collaborations futures. Parmi les membres de la SEAPA qui ont assisté à la réunion figurent Mizzima News, l'Association cambodgienne pour la protection des journalistes, l'Association des journalistes du Timor oriental, l'Alliance des journalistes indépendants (Indonésie), le Centre pour le journalisme indépendant (Malaisie) et le Centre pour la liberté et la responsabilité des médias (Philippines).

Tadjikistan Des organisations médiatiques locales du Tadjikistan font campagne pour réformer la législation nationale en matière de médias. L'Association nationale des médias indépendants du Tadjikistan (NANSMIT), l'Union des journalistes du Tadjikistan, le Bureau des droits de la personne, la Foundation for Journalists Protection and Memory, l'Alliance des médias du Tadjikistan et l'association publique « HOMA » font campagne pour modifier la loi en vigueur sur « la presse et autres médias ». Ces groupes ont formé un groupe de travail qui vise à faire en sorte que la loi reflète les normes internationales et qu'elle défende mieux les intérêts du public. Des fonctionnaires de différents ministères et du parlement, ainsi que des représentants des médias, ont assisté à ces séances. Avant la fin de la campagne, les groupes doivent en principe soumettre au parlement des projets d'amendements et des ajouts à la loi. « Cette campagne vise à regrouper les efforts de toutes les organisations médiatiques et de tous les médias du pays, afin d'analyser la loi et de révéler les manques et les écarts qui existent dans les dispositions légales » indique le directeur de NANSMIT, Knuriddin Karshiboyev. La campagne reçoit l'appui de l'organisation kazakhe de revendication Adil Soz, ainsi qu'une aide de l'IFEX par le biais de son programme pour l'Asie centrale.

Dernier Tweet :

مصر: بعد الصحفيين، دوامة الاعتقالات التعسفية تنهال على المدونين https://t.co/INBni20v4m @RSF_ar https://t.co/dSySynsyVl