REGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

"Journalisme malade, danger pour la démocratie en Europe, déclare la FIJ

(FIJ/IFEX) - Ci-dessous, un communiqué de presse de la Fédération européenne des journalistes, (FEJ), groupe régional de la FIJ, daté du 27 septembre 2007:

"Journalisme malade, danger pour la démocratie en Europe" déclare la FEJ

La Fédération Européenne des Journalistes (FEJ), le groupe européen de la Fédération Internationale des Journalistes, a annoncé aujourd'hui qu'elle participera à la réunion organisée le 4 octobre par l'intersyndicale (SNJ, SNJ-CGT, USJ-CFDT, SJ-CFTC, SPC-CFE-CGC, SJ-FO) et apporte son soutient au vaste mouvement lancé par les syndicats en vue d'une manifestation le 5 novembre.

"Ce qui se passe en France est grave", a déclaré Aidan White, le Secrétaire général de la FEJ. "Nous voyons se rejoindre les démons de l'ingérence politique, de l'autocensure, de la concentration des médias et de la précarité dans la profession pour aboutir à un journalisme véritablement malade".

Malheureusement cette situation n'est pas spécifique à la France, rappelle la FEJ. Cette dernière a appelé tous ses syndicats membres à faire prendre conscience aux citoyens européens que le journalisme est actuellement en danger et ce message sera diffusé dans toute l'Europe lors d'une journée d'action commune le 5 Novembre, Debout pour le Journalisme -Stand Up for Journalism. En France par exemple une manifestation est prévue devant l'Assemblée Nationale.

Partout en Europe les journalistes sont confrontés à des problèmes similaires: pressions économiques et politiques, marchandisation de l'information, autocensure, précarité, non respect du principe de protection des sources, etc. et la qualité du journalisme en pâtit.

Un journalisme malade, c'est la démocratie en danger, rappelle la FEJ.

Les exemples ne manquent pas: en Slovénie, plus de 400 journalistes ont signé une pétition et protestent contre un gouvernement qui porte atteinte à la liberté de la presse et pratique la censure politique. Au Portugal, le gouvernement vient d'adopter une loi qui limite la protection des sources et les droits d'auteur des journalistes. En Allemagne, aux Pays-Bas et au Danemark, des journalistes ont été traduits en justice et même parfois emprisonnés pour avoir refusé de révéler leurs sources. En Italie, les journalistes de la presse écrite sont dans l'impasse pour le renouvellement de la négociation collective depuis deux ans; en Suisse alémanique les journalistes travaillent depuis bientôt trois ans sans convention collective. Dans la plupart des nouveaux pays membres de l'Union européenne une majorité de journalistes sont contraints d'accepter des contrats de travail précaires ou faussement "indépendants" dans un marché des médias dominé par une poignée de sociétés d'Europe de l'Ouest.

Dans le cas de la France, la FEJ exhorte le gouvernement à dialoguer avec les syndicats dans leurs demandes pour un statut juridique des équipes rédactionnelles et l'inclusion d'une charte d'éthique dans la convention collective.

La FEJ rappelle que le combat pour la liberté de la presse est un combat permanent.

Plus d'informations : Debout pour le journalisme - Stand Up for Journalism:
http://www.ifj-europe.org/default.asp?Issue=StandUpForJournalism&Language=FR

La FEJ représente plus de 250 000 journalistes dans plus de 30 pays.

Latest Tweet:

Finlande : des cyber-harceleurs pro-Kremlin jugés pour avoir mené des campagnes de diffamation contre une journalis… https://t.co/uRemWi2oPs

Get more stories like this

Sign up for our newsletters and get the most important free expression news delivered to your inbox.

CLOSE