RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Journée Internationale du Droit de Savoir: La FIJ salue les initiatives pour la promotion des lois sur la liberté d'accès à l'information

(FIJ/IFEX) - Ci-dessous, un communiqué de presse de la FIJ daté du 28 septembre 2007:

La FIJ salue les initiatives pour la promotion des lois sur la Liberté d'Accès à l'Information en Afrique

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a salué aujourd'hui les efforts entrepris par une vaste coalition pour promouvoir la Liberté d'Accès à l'Information (LAI) en Afrique et réaffirme son indéfectible soutien et sa collaboration avec les acteurs engagés dans le processus.

Aujourd'hui alors que nous commémorons la Journée Internationale du Droit de Savoir, la FIJ réitère son soutien aux coalitions pour la LAI en Afrique et appelle ses affiliés à joindre le mouvement afin de garantir l'accès à l'information et à la protection des sources en Afrique.

"La plupart des journalistes en Afrique se fient aux rumeurs quand ils n'ont aucun accès à l'information publique," a déclaré Gabriel Baglo, Directeur du bureau Afrique de la FIJ. "Les lois sur la LAI permettront aux citoyens, les journalistes y compris, d'accéder à l'information dans le domaine public ; elles rendent légalement obligatoire pour les fonctionnaires qui détiennent l'information publique de la fournir sur demande."

La Liberté d'Accès à l'information est un droit fondamental pour les citoyens - y compris les journalistes - comme stipulé par la Déclaration des Principes de la Liberté d'Expression en Afrique. Composante clé de la transparence et de responsabilité dans toute démocratie, la LAI permet aux journalistes d'effectuer leur travail professionnellement et aide l'ensemble des citoyens à prendre des décisions éclairées et informées.

La FIJ est fortement engagée dans ce processus, et est convaincue que la coalition pour la LAI sur le continent devrait continuer à lutter dans ce noble effort et à s'assurer que les lois sur la Liberté d'Accès à l'Information deviennent une réalité dans tous les pays du continent.

L'Afrique du Sud, l'Angola et l'Ouganda sont les seuls pays en Afrique à avoir adopté des lois sur la LAI. La coalition pour la LAI au Nigeria s'est battue depuis 1999 pour un projet de loi que le Parlement a adopté à l'unanimité le 21 février 2007 mais le Président Olusegun Obasanjo a refusé de promulguer la loi, qui est encore en suspens devant la nouvelle administration du Président Umaru Yaradua. Des ébauches de législations sur la LAI ont été portées par des coalitions au Ghana, au Kenya, en Tanzanie et en Sierra Leone.

La FIJ estime qu'avec la promulgation des lois sur la LAI, les journalistes auront accès à l'information détenue par le gouvernement et les services publics. Les fonctionnaires et les communautés pourront accéder à l'information publique pour assurer de meilleurs budgets pour les logements, la santé, l'éducation et le développement ; combattre la corruption et alléger la pauvreté ; et participer au gouvernement en exprimant des avis au sujet de la façon dont de tels développements bénéficieraient à la société.

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 114 pays dans le monde.

Dernier Tweet :

Thread: 6 international #pressfreedom NGOs, including our members @RSF_en, @CPJ_Eurasia, @globalfreemedia &… https://t.co/bcRohAD1XU