RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

AGISSEZ ! LE 15 NOVEMBRE, COMMÉMOREZ LA JOURNÉE DE L'ÉCRIVAIN EN PRISON, ORGANISÉE PAR LE PEN

Dzamshid Karimov, journaliste ouzbek détenu dans un asile psychiatrique pendant un an pour avoir couvert les violations des droits de la personne et parce qu'il critique ouvertement le gouvernement, a été choisi comme l'un des cinq écrivains dont la situation illustre la Journée de l'Écrivain en prison, organisée par le PEN International, le 15 novembre. Le PEN vous presse de faire parvenir une lettre au nom de Karimov et des nombreux écrivains emprisonnés à travers le monde.

En plus de Karimov, le PEN attire l'attention sur la situation du comédien et poète Zarganar, arrêté dans la récente vague de répression contre les manifestants de la démocratie en Birmanie; sur celle de Normando Hernández González, journaliste cubain dont la santé se détériore rapidement à la suite d'une maladie contractée en prison; sur Fatou Jaw Manneh, une journaliste qui risque une lourde sentence pour les accusations de sédition que lui ont valu ses articles critiquant le président de la Gambie; et sur Yaghoub Yadali, un romancier iranien condamné à un an de prison pour sa description de la minorité ethnique Lor, à laquelle lui-même appartient.

Le PEN commémore en outre les 51 écrivains et journalistes tués depuis la précédente Journée de l'Écrivain en prison, et rappelle que vingt-deux d'entre eux ont été tués en Irak.

Consultez les pages des cas prioritaires sur le site web du PEN, pour trouver des exemples de lettres d'appel, ainsi que les noms et les contacts des autorités nationales et internationales : http://www.pen.org/viewmedia.php/prmMID/1686/prmID/124

(13 novembre 2007)

Dernier Tweet :

#Argentina: Intendente Claudio Filippa pide a hombres solteros que "abusen" de una periodista - @FOPEAhttps://t.co/SJDHFyiJlZ