RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

RSF dénonce le manque de détermination des défenseurs de la liberté de la presse et s'inquiète de violences probables contre des journalistes dans les mois à venir

(RSF/IFEX) - Ci-dessous, un communiqué de presse de RSF daté du 13 février 2008:

Rapport annuel 2008

Reporters sans frontières dénonce le manque de détermination des défenseurs de la liberté de la presse et s'inquiète de violences probables contre des journalistes dans les mois à venir

L'organisation dresse le bilan de la situation de la liberté de la presse dans 98 pays

Dans son rapport annuel, rendu public le 13 février 2008 et disponible en intégralité sur son site http://www.rsf.org , Reporters sans frontières dénonce l'impuissance, la veulerie et la duplicité des "défenseurs officiels" de la liberté d'expression: "La couardise de certains États occidentaux, de grandes institutions internationales, nuit à la liberté d'expression, écrit Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières dans un texte publié en préface de ce rapport. Le manque de détermination des démocraties à défendre les valeurs qu'elles sont censées incarner est inquiétant."

L'organisation pointe également du doigt la duplicité des Nations unies dont le Conseil des droits de l'homme, à Genève, a "capitulé face à des pays comme l'Iran ou l'Ouzbékistan". Et Reporters sans frontières s'inquiète de l'impuissance de l'Union européenne face à des "tyrans qui ne cillent pas face aux menaces de sanctions".

Dans l'introduction de son rapport annuel, Reporters sans frontières fait état de ses préoccupations pour l'année à venir, à commencer par les violences qui pourraient être commises contre des journalistes à l'occasion de scrutins d'importance au Pakistan (18 février), en Russie (2 mars), en Iran (14 mars) et au Zimbabwe (29 mars).

L'organisation de défense de la liberté de la presse exprime aussi son inquiétude quant au sort des journalistes qui couvrent les conflits en cours, notamment au Sri Lanka, dans les Territoires palestiniens, en Somalie, mais aussi au Niger, au Tchad et, bien sûr, en Irak, qui continue "d'enterrer ses journalistes chaque semaine ou presque".

Enfin, Reporters sans frontières proteste contre la censure qui touche les nouvelles formes de communication (images transmises par téléphonie mobile, sites de partages de vidéos sur Internet, réseaux sociaux en ligne, etc.) et revient sur la répression en Chine, objet de toutes les attentions à la veille des Jeux olympiques. "Hormis le Comité international olympique, plus personne ne semble croire à un geste fort des autorités chinoises dans le domaine des droits de l'homme avant la cérémonie d'ouverture. Chaque journaliste libéré est immédiatement remplacé par un autre. (. . . ) Il est à parier que les dissidents chinois ne seront pas à la fête, eux, pendant l'été", écrit l'organisation.

Ce rapport propose des analyses régionales sur la situation de la liberté de la presse en 2007 ainsi que des chapitres sur 98 pays, y compris les États membres de l'Union européenne et les États-Unis. À l'occasion de son lancement, Reporters sans frontières organise une conférence de presse à Washington, le 13 février, en présence de journalistes irakien, chinois, érythréen et pakistanais. Une seconde conférence de presse est organisée à Berlin avec des journalistes russe et zimbabwéen.

Pour lire le rapport complet, veuillez cliquer ici: http://www.rsf.org/IMG/pdf/rapport_fr-3.pdf

Dernier Tweet :

Ahead of African Commission on Human and Peoples Rights 63rd session, Article19 calls on stakeholders to urge ACHPR… https://t.co/7JlVgkday6