RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

JOURNÉE MONDIALE DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE AU MOYEN-ORIENT ET EN AFRIQUE DU NORD

La Fondation Maharat du Liban, qui est un nouveau membre de l'IFEX, tentera de trouver la vérité pour « ceux qui ont la parole et qui tiennent la plume ». Avec le bureau régional d'Amnistie, Maharat tient le 2 mai à l'hôtel Monroe de Beyrouth un atelier d'une journée qui demandera pourquoi le Liban a vu son rang glisser dans le monde et sur la scène régionale en matière de liberté de la presse, qui posera le problème constant de l'impunité, et qui demandera comment les tribunaux peuvent contribuer à préserver la libre expression. Surveillez les conférenciers spéciaux, dont le journaliste Michel Hajji Georgiou, reconnu pour son travail en faveur de la liberté des médias, et Gisèle Khoury, veuve du journaliste libanais Samir Kassir. Kassir a été assassiné en 2005 par des inconnus parce qu'il avait critiqué la politique libanaise de la Syrie. Courriel : info (@) maharatfoundation (.) org, et consulter : http://www.maharatfoundation.org/

Voici comment l'Égypte prévoit célébrer la Journée mondiale de la liberté de la presse cette année : quatre rédacteurs de journaux indépendants qui ont diffamé le président Hosni Moubarak et d'autres hauts dignitaires interjettent appel devant les tribunaux de leur sentence d'un an de prison. L'un d'eux, Ibrahim Issa, sera de nouveau devant le tribunal le 18 mai pour voir si sera levée sa peine de six mois d'emprisonnement pour avoir soulevé des questions sur l'état de santé de Moubarak. C'est pourquoi le Réseau arabe d'information sur les droits de la personne (HRInfo), l'Organisation égyptienne de défense des droits de la personne (EOHR) et l'Institut du Caire pour les études sur les droits de la personne (Cairo Institute for Human Rights Studies, CIHRS), qui sont membres de l'IFEX, prévoient une manifestation de solidarité le 17 mai au Caire, à laquelle, espère-t-on, les rédacteurs pourront assister. Communiquer avec : eohr (@) eohr (.) org

Le lendemain de la Journée mondiale de la liberté de la presse, et pour coïncider avec le 80e anniversaire du président de l'Égypte Hosni Moubarak, les défenseurs de l'Internet, les blogueurs et cyberdissidents vont tous faire une grève nationale - dans une mesure non négligeable contre la détention de journalistes et de blogueurs par les autorités à la suite des protestations contre la montée des prix des aliments. Aller à HRInfo : http://www.hrinfo.net/en/reports/2008/pr0426.shtml

Quelle stratégie devrions-nous utiliser pour réagir aux attaques contre la presse en Afrique du Nord? La réponse se trouve dans une conférence de deux jours à l'Hôtel Barceló de Casablanca à partir du 2 mai. Organisée par des membres du Groupe de travail sur la libre expression en Afrique du Nord (GTLEAN), l'Association mondiale des journaux (AMJ) et le magazine hebdomadaire marocain francophone « TelQuel », la conférence débattra de la situation de la liberté de la presse au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Mauritanie, en Égypte et en Libye. Qui de mieux pour en parler que quelques-uns des défenseurs les plus reconnus - et les plus visés - de la libre expression : Mohamed Abbou, Sihem Bensédrine, Mohamed Benchicou, Wael Abbas, pour n'en nommer que quelques-uns. Communiquer avec : pressday (.) casa (@) gmail (.) com

(29 avril 2008)

Dernier Tweet :

#Paraguay: denuncian amenazas y coacción de intendente local a periodista: https://t.co/zIlw0BJM5X @PeriodistasPy… https://t.co/JSieySoV9b