RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

L'IFEX SALUE L'ARRIVÉE DE CINQ NOUVEAUX MEMBRES INTÉRIMAIRES

Couverture du terrorisme au Kazakhstan. Sécurité nationale en Malaisie. Lois sur la vie privée partout dans le monde. Voilà quelques-uns seulement des sujets soulevés par cinq nouveaux membres par intérim de l'Échange international de la liberté d'expression (IFEX).

Ce mois-ci, l'Association des professionnels de la presse des Caraïbes (Association of Caribbean Media Workers, ACM), le Centre pour le journalisme indépendant (Centre for Independent Journalism, CIJ) de Malaisie, le Réseau des journalistes en exil (Exiled Journalists Network, EJN), basé à Londres, Privacy International (PI) et l'Association publique des journalistes du Kirghizistan (Public Association « Journalists », PAJ) se sont joints au réseau de l'IFEX, fort de 81 membres, à titre de membres par intérim.

L'ACM contribue à couvrir une région sous-représentée au sein de l'IFEX. L'ACM, considérée comme la principale organisation régionale des journalistes des Caraïbes, forme et réseaute les journalistes dans la région. Au cours des deux dernières années, elle a mis en lumière la question du retrait par le gouvernement de la publicité d'État à un important journal guyanais, et l'expulsion d'Antigua-et-Barbuda de deux journalistes caraïbes - expulsion qui, de l'avis de l'ACM, répondait à des motifs politiques. Voir ce que l'ACM fait d'autre à : http://www.acmediaworkers.com

Le CIJ est partenaire de l'Alliance de la presse de l'Asie du Sud-Est (Southeast Asian Press Alliance), et se concentre sur la formation, la défense des médias et la revendication pour les journalistes en Malaisie. Ces jours-ci, le CIJ mène activement campagne en faveur de l'invalidation de la Loi sur la sécurité intérieure (ISA), une mesure anti-terroriste qui autorise la détention sans procès. Rien qu'en septembre, le blogueur Raja Petra Kamaruddin, rendu célèbre comme principal blogueur du pays à cause de ses documents qui critiquent le gouvernement, a purgé un ordre de détention de deux ans en vertu de l'ISA. Cette détention aura un « effet triple », dit le CIJ : cela transmet un message peu rassurant aux autres blogueurs, ce qui empêche les futurs lanceurs d'alerte de mettre à nu sans crainte les écarts de conduite, et elle attiédit la ferveur du débat public sur les questions d'importance critique. Voir à : http://www.cijmalaysia.org

L'EJN, basé au Royaume-Uni, est dirigé par et pour les journalistes en exil. Le groupe a annoncé récemment des plans en vue de créer une Maison de la Liberté de la presse, une résidence de sécurité à Londres modelée sur la Maison des Journalistes à Paris, qui donne à de nouveaux arrivants un hébergement temporaire et de la formation - et une chance de s'adapter à la vie au Royaume-Uni. Cette année, l'EJN s'est concentrée sur son Forum annuel de la Liberté de la presse sur la censure et les restrictions imposées par l'État à la liberté de la presse au Bélarus. Aller à : http://www.exiledjournalistes.net

Également basée à Londres, PI existe depuis 1990 et fait campagne à l'échelle mondiale pour protéger les gens contre la surveillance et les violations de la vie privée par les gouvernements et les entreprises. PI a publié une trentaine d'importants rapports de recherche, dont « La Liberté de l'information dans le monde », une étude des lois sur la liberté d'accès à l'information et les pratiques entourant cette question dans 70 pays - soit près du nombre des pays dotés de lois sur la liberté d'accès à l'information. « Réduire les sources au silence », publié l'an dernier, conclut que les gouvernements à travers le monde sapent de plus en plus la protection des sources des journalistes, et que les journalistes paient le prix par des amendes ou de la prison. Aller à : http://www.privacyinternational.org

La PAJ est le premier membre de l'IFEX au Kirghizistan. La PAJ a été un partenaire clé dans l'étude innovatrice « Extrémisme politique, terrorisme et médias en Asie centrale », un projet parrainé par l'International Media Support, qui a constaté qu'il y a peu de liens entre la couverture de l'extrémisme et la motivation des médias à accroître leur auditoire et leurs revenus. Les médias d'Asie centrale ont plutôt tendance à couvrir les attentats terroristes et l'extrémisme politique uniquement lorsque se produisent des incidents - et sur un ton neutre, « afin d'éviter la possibilité de critiques de la part du gouvernement ». La PAJ espère accroître sa surveillance des violations de la libre expression au Kirghizistan. Aller à : http://www.monitoring.kg

Les membres par intérim doivent être confirmés comme membres à part entière lors de la prochaine assemblée générale de l'IFEX, prévue pour juin 2009 en Norvège. Entre-temps, surveillez ce que font nos cinq nouveaux membres par intérim, leur travail est souligné sur le réseau de l'IFEX.

(22 octobre 2008)

Dernier Tweet :

Philippines: Speak truth to power, keep power in check https://t.co/3JnxMnJ4WY "... the paramount duty of a free pr… https://t.co/hXI00qT2Bs